BFFF Weekly 1: Forever real

10 Mar

Chères Carrie, Charlotte, Samantha et (particulièrement) Miranda

FRA/ENG

Lorsque j’ai pris la décision de me lancer dans « BFFF weekly », il était totalement évident que vous deviez être mes premières BFFF/Best Fiction Friend Forever. Sans vouloir vous blesser, il faut immédiatement écarter la dimension sexuelle de « Sex and the City », votre série. Vous êtes des femmes intelligentes donc logiquement focalisées sur les hommes de 40 à 50 ans raisonnablement névrosés et déraisonnablement séduisants et encore plus sur les nouvelles tendances new-yorkaises. Il est donc impossible que vous n’ayez pas encore entendu parler de Hank et de Hannah. Sincèrement, même si c’est loin d’être facile, je suis certaine que vous avez décidé d’avoir un comportement adulte et donc de vivre avec le fait que deux séries récentes « Californication » ou plus radicalement encore « Girls » ont rangé vos découvertes sexuelles dans la même armoire que celles de nos grands-mères.
Ce constat est très utile à ma démonstration. Vous deviez être les premières car même si de nouveaux venus sur le petit écran ont repoussé les frontières vous existez encore dans l’esprit de très nombreuses femmes. Il n’y a pas longtemps, l’une d’entre elles évoquait Miranda en la traitant de « s….  d’avocate ». Il est certain que cette personne avait de sérieux problèmes d’estime d’elle-même pour s’en prendre à toi comme cela. Mais, beaucoup plus important cela signifie que même si « Sex and the City » est terminé depuis 2004, vous êtes incroyablement vivantes. Si vous ne me croyez pas, demandez à l’une des très intéressantes femmes avec qui j’ai passé la dernière soirée du Nouvel An. Après les échanges un peu convenus habituels, elle s’est présentée à moi une seconde fois: « Je suis Miranda ». Pourtant, elle n’était pas avocate. Pourtant, elle ne m’avait pas confessé que le père de son enfant n’avait qu’un testicule (il était aussi invitė au diner « formidable, 2013 arrive », mais j’ai dû la croire sur parole. Même quand on est un journaliste sérieux, on ne peut pas vérifier un fait comme celui-là). Pourtant, elle avait l’air aussi intelligente qu’équilibrée. Vous voyez, je vous le disais. Bon, tout ça pour vous avouer que vous me manquez à moi aussi et que vous êtes la raison pour laquelle je me suis lancée dans ce blog de critiques/news. Mon but: faire (re) découvrir les séries cultes. Pour cela aussi, je vous remercie. Oh, juste un dernier mot, vous deviez être les premières mais vous ne serez pas les dernières.

La semaine prochaine dans ILTVSW… Oops, pas encore tranchė, désolée.

Titre/title: Sex and the City
Créateur/Creator: Darren Star
Cast: Sarah Jessica Parker (Carrie),  Kim Cattral (Samantha),  Kristin Davis (Charlotte),  Cynthia Nixon (Miranda)
Maths: 6 saisons/seasons
Chaîne/network : HBO

Dear Carrie, Charlotte, Samantha and (particularly) Miranda

When I made the decision to start this « BFFF weekly thing », it was totally obvious you had to be the first. Not to cause you any pain but we should immediately move aside the sex dimension of « Sex and the city » your show. Because you are intelligent and freakily obsessed by 40 to 50 reasonably neurotic but not reasonably good looking guys and even more by new New York trends, it is impossible that you haven’t heard of Hank or Hannah yet. Sincerely, even if it is not easy, I am sure you have chosen to be grownups and live with the fact that recent TV shows like « Californication » or more radically « Girls » made your sex discoveries look close to our grandmas ones. And that makes my point. You had to be the first because no matter if newcomers on small screen set new standards, you still exist in so many women minds. Take Miranda. Not long ago, someone talking to me referred to you as « that bitchy lawyer ». Most probably that someone had serious self-esteem issues to go after you like that. But more importantly, it means that even though « Sex and the City » as officially shut down since 2004 you are incredibly alive. If you do not believe me, ask the very interesting woman I spent last New year Eve with. After the usual small talk, she introduced herself to me a second time as Miranda. Though she was not a lawyer. Though she did not confessed to me the father of her child had only one testicule (he was also invited at the « great! it’s 2013 » dinner, but I had to take her word. Even when you are a serious journalist you cannot check facts like this). Though she was obviously equally bright and balanced.  See, I told you. All that writing to confess, I miss you too and that you are the reason I started this blog/critic/news talk. My goal: sharing cult TV Shows. And for this also, I thank you. Oh, just one last word, you had to be the first but you will not be the last.

Next week in ILTVSW… Oops, not decided yet, sorry.

2 Réponses to “BFFF Weekly 1: Forever real”

  1. enigrive 10/03/2013 à 21:42 #

    Selon une source terriblement peu fiable, il semble que l’actrice Sarah Jessica Parker est condamnée à vivre en ballerines… elle aurait les pieds abîmés à force de porter des talons de 12 d’ultra mauvaises qualités !
    Heureusement qu’il ne peut pas arriver un tel sort à Carrie.

  2. Marianne Levy 11/03/2013 à 08:21 #

    Hello Enigrive,
    Merci pour l’info! Vous serez toujours la bienvenue sur ILTVSW comme SJP, quoi…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :