BFFF Weekly 20: Not that kind of man…

13 Oct

Cher Don

FRA/ENG

Je suis ce genre de fille. J’adore vous regarder allumer une cigarette et vous verser un verre de whisky en desserrant simultanément le noeud de votre cravate. J’adore vous regarder réfléchir à la manière dont vous allez emballer vos prochains clients. J’adore vous écouter raconter la pub géniale qui va vous y aider. Mais, par-dessus tout, j’adore vous voir passer la main dans votre somptueuse chevelure soigneusement entretenue et d’un blanc lumineux…

Je rigole. C’était une blague! Détendez-vous, Don Draper, de la série Mad Men. Je sais bien que c’est le système capillaire de votre associé Roger Sterling qui est neigeux et non le vôtre, Don. Mais, comme vous aimez désarçonner les clients de l’Agence Sterling Cooper pour gagner des marchés, je me suis dit que vous apprécieriez la pirouette d’une non groupie. Ne soyez pas offensé car si je prends le temps de m’adresser à vous, c’est que vous êtes l’un de mes BFFF/Personnages préférés pour toute la vie à qui j’écris chaque semaine.

C’est parce que je ne suis pas ce genre de fille que j’ai rapidement oublié les caractéristiques physiques qui sont les vôtres – elles ont été largement commentées dans tous les magazines féminins, il est donc absolument inutile que j’aborde le sujet – pour me concentrer sur votre psychologie. Votre image lisse et vos costumes impeccables dissimulent à merveille un être complexe et torturé. L’Amérique des années 60 s’éclate. La société de consommation vient de naître et cela n’a encore que du bon. Tout le monde le sent, sur cette Amérique-là souffle un vent de liberté pour les femmes, les Noirs, les jeunes. Et tout le monde compte bien en profiter.

Vous êtes un animal à sang-froid et vous saisissez cette opportunité de vous réinventer. Ce long processus de métamorphose est absolument fascinant à observer. Comment devient-on un autre homme? Que gagne-t-on au bout du chemin? Quel est le prix à payer? Autant de questions qui se posent au fil des épisodes. Au bout du compte, vous demeurez assez insaisissable et je donnerais cher pour lire dans votre cerveau. Pour ce qui est de votre chemise, Don, je vous la laisse car, contrairement aux apparences, vous n’êtes pas non plus ce genre de garçon.

La semaine prochaine dans ILTVSW… Oups, pas encore tranché, désolée.

 

 

Titre/Title: Mad Men (2007/…)
Créateur/Creator: Matthew Weiner
Cast: Jon Hamm (Don Draper)
Maths: 7 saisons/seasons
Chaîne/Network: AMC

Dear Don

I am that kind of girl. I just love to watch you light your cigarette and pour yourself a drink while you are loosening your tie. I love to watch you when you decrypt your client’s brains. I love to listen to you when you pitch your latest great ad concept to your staff. But, most of all, I love to see your hand plunging in your beautiful snowy hair…

Kidding! It was just a joke. (Laughs). Relax, Don Draper from the show Mad Men. I know that you are not the white hair guy. I did not mix things up. His name is Roger Sterling and he is such a jackass. But I’ve noticed you like to manipulate your clients of the Sterling Cooper advertisement agency to catch their full attention. So I thought you wouldn’t mind being manipulated by a non groupie. Don’t feel offended, if I take the time to write this letter it is because you are one of my BFFF/Best fiction friends forever. 

And it’s because I am NOT that kind of girl that I quickly forgot your physical characteristics – BTW they have been entirely commentated in every women’s magazine so no need here to write anything about them – to focus on your psychology. Your image, the perfect man in the perfect suit, hides a complex and tortured human being. It’s the sixties and America is having fun. The consumer society is emerging and there is nothing wrong about it. A wind of freedom is blowing for women, for blacks, for young people. Everybody wants to be a part of it.

You are a cold-blooded man and you take that opportunity to reinvent yourself. This metamorphosis is totally fascinating to witness. How does someone become a new man? Is it even possible? What is the price to pay? These are some of the questions that come up watching the episodes. But at the end of the day Don you remain difficult to understand and I would give a lot to read your mind. About your shirt, keep it on, I am really not interested. Plus I am convinced that you are not this kind of man.

Next week in ILTVSW… Oops, not decided yet, sorry.

6 Réponses to “BFFF Weekly 20: Not that kind of man…”

  1. Yann 14/10/2013 à 09:45 #

    Au début de la série, on découvre un Don déjà brillant et plein de résussite mais encore proche de la définition du jeune loup. Puis il est dépassé par sa protégée (Peggy) et par les jeunes en général qu’il supervise. Ce qui me fascine dans Mad Men, c’est cette évolution ; une profonde analyse d’un personnage qui viellit…

    • Marianne Levy 15/10/2013 à 07:37 #

      Je suis complètement d’accord avec toi. C’est même pour moi le principal intérêt de la série!

  2. tequi 14/10/2013 à 16:45 #

    Ah mais moi le Don je l’aime aussi bien pour le mystère qui se cache en son for intérieur que pour l’envie de lui arracher les boutons de sa chemise avec les dents ! 😉

Trackbacks/Pingbacks

  1. BFFF Weekly 39: The girl & the ponytail & us | I love TV so what? - 13/04/2014

    […] respecte. Infiniment. Et vous pouvez, d’ailleurs, vérifier ici que j’appelle aussi Don, Don. Quoi qu’il en soit, j’ai récemment pris conscience que ce titre, Mad Men était […]

  2. BFFF Weekly 54: Friendship can be at first sight too | I love TV so what? - 22/02/2015

    […] devriez être président, présentateur du JT ou pubard star comme un autre beau parleur prénommé Don. Pourtant, vous n’êtes rien de tout cela. Il faut reconnaître que vivre à Albuquerque ne […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :