BFFF Weekly 31: Girls Night tonight?

9 Fév

Chère CJ

FRA/ENGLISH

Où que vous soyez actuellement, il faudrait que vous preniez un vol pour Paris. Maintenant. Je traverse ce que l’on appelle une crise existentielle. J’ai un besoin urgent d’une BFFF/Personnage préféré pour toute la vie à qui j’écris chaque semaine. Et vous, CJ Cregg, de la série The West Wing êtes la seule à pouvoir m’aider à la surmonter. Cette semaine, je suis sur le point de suivre les pas de Lady Macbeth. Ce n’est ni parce que je présente Hypokhâgne, ni pour frimer, ni pour rebaptiser un cocktail exotique. Je suis simplement affreusement tentée. Même, si c’est très mal.

Vendredi prochain, j’ai rendez-vous avec Claire Underwood. Et, en plus, il n’est pas impossible que je m’y rende avec un paquet de cookies non entamé. Cela me rend malade. Pas les cookies. D’ailleurs, post-it à moi-même, je devrais faire don de mon corps à la science le jour venu car j’ai une capacité à ingurgiter ces biscuits qui ne semble pas avoir de limites. Non, mon problème, c’est de traîner avec Claire Underwood. Cette femme est glaciale. Cette femme est cynique. Et, pour couronner le tout, après son jogging de 5 heures du matin une douche semble être une étape optionnelle pour elle.

Vous, CJ, êtes la seule de taille à affronter cette sombre figure. L’aile politique de la Maison Blanche n’était pas pour vous un but en soi. C’est arrivé, comme cela. Parce que vous assuriez comme une folle dans votre métier d’attachée de presse et parce que l’humour ashkénaze façon Brooklyn de Toby Ziegler n’était pas un problème pour vous. Votre engagement n’avait rien à voir avec le goût du pouvoir mais avec l’esprit d’équipe. Il m’arrive souvent de faire un rêve. Je suis moi aussi un membre de l’équipe Bartlet. Je suis la version française de Carol, votre assistante. Enfin, j’essaie. Ce qui n’est pas facile car je me laisse souvent emporter par mon enthousiasme. Toutes les cinq minutes environ, je ne peux m’empêcher de lancer: allez CJ!  Ou: allez, on va gagner ce truc Claudia Jean!  Cela ne me dérange pas d’avoir l’air ridicule car je sais que vous comprenez même si le seul dont je devrais être la cheerleader est votre boss.

Vous ne laissez jamais tomber le président Bartlet. Vous mobilisez le moindre petit neurone disponible pour faire en sorte que votre président humaniste dispose des arguments pour mener sa politique. Ce n’est jamais rasant. Vous savez également chanter, danser et vous plaisantez, souvent. Mais, vous ne frimez jamais comme Claire Underwood. Elle passe son temps à cacher ses faiblesses. Vous les assumez. Elle humilie les gens pour se divertir. Vous faites en sorte que les membres de votre équipe se sentent respectés. Vous ne vous défilez jamais. Quand les temps deviennent difficiles, vous n’abandonnez pas. Vous bossez plus dur. Vous réévaluez. Ce qui permet toujours aux Démocrates d’être l’option la plus sexy. C’est à la fois une bonne chose et la vérité universelle.

Claire incarne l’individualisme. Vous incarnez l’équipe. Vous avez une belle âme. Elle vendrait la sienne et celle de son mari – probablement d’abord – pour la présidence des États-Unis. Je dois vous l’avouer, j’ai pleuré quand vous avez été nommée pour THE job. Claire Underwood ne m’a fait pleurer, enfin presque, que lorsque j’ai réalisé qu’une carrière de journaliste ne suffirait pas à acquérir un dixième de son dressing. CJ, en février 2014, considérant le contexte actuel, la seule joueuse d’échec dont nous avons besoin, c’est vous.

La semaine prochaine dans ILTVSW… Oups, pas encore tranché, désolée.

 

Allison Janney/CJ Cregg

 

Titre/title: The West Wing (1999/2006)
Créateur/creator: Aaron Sorkin
Cast: Allison Janney (CJ Cregg)
Maths: 7 saisons/seasons
Chaîne/Network: NBC

Dear CJ

Where ever you are, I need you to fly to Paris. Right now. I am in the middle of an existancial crisis. I have a BFFF/Best fiction friend forever emergency. And you CJ Cregg from the show The West Wing are the only one able to help me deal with it. This week I am about to follow the footsteps of Lady Macbeth. And not because I need to take a Yale English test or brag or even have some kind of exotic cocktail. But, even though it is terribly wrong, I just can help it. Next Friday I will be catching up with Claire Underwood and no doubt that to make things worse there will be cookies eating involved. And this makes me sick. Not the cookies, post-it to myself I should donate my body to science apparently I have no limit with this. The Claire Underwood hanging out is my problem. The woman is cold-blooded. The woman is cynical. And, on top of all this, even after her 5 am running routine the woman looks like showering is optional.

You, CJ, are the only answer to this devilish woman. The West Wing of the White House was never a dream of yours. It happened one day. Because you rocked at your PR job and you were able to handle the askenazy Brooklyn type humor of Toby Ziegler. But it had nothing to do with power itself only with the team playing. Every once in a while, I have that dream. I am me too a member of the president Bartlet’s team. I am a French version of Carol, your assistant. Well, I try to be. Which isn’t easy because I get so enthusiastic that I absolutely can’t help saying every 5 minutes: go for it, CJ! or: go and win this thing Claudia Jean! I do not mind making a fool of myself because I know you understand even if you think the only one I should cheerlead would be your boss.

You would never ever let president Bartlet down. And always use every little neurons available to make sure this humanist president has all the information he needs to succeed. But never in a boring way. Singing, dancing & joking along the way. Never showing off Claire Underwood’s style. She keeps hiding her weaknesses. You embrace them. She humiliates people for fun. You make sure that people around you feel respected. And you never run away. When times get tough, you do not give up. You work harder. You reevaluate. And at the end of the day, Democrats are always the sexiest option. It’s a good thing and the universal truth.

Claire is about the I. You are about the We. You have a beautiful soul. She would sale hers & her husband’s – most probably her husband’s first – for the presidency. Also I cried when you were nominated for THE awesome job. Claire Underwood only made me cry, kind of, on the day I realized that a lifetime of journalism would not allow me to buy a tenth of her fantastic closet. CJ, in February 2014, considering the current environment the only chess player we need is you.

Next week in ILTVSW… Oops, not decided yet, sorry.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :