BFFF Weekly 33: Pimples have their magic

23 Fév

Cher Landry

FRA/ENGLISH

Qui aurait cru qu’on puisse un jour être en manque de Clearasil? Se lever la nuit, enfiler une robe de chambre, c’est l’hiver tout de même, courir jusqu’à la pharmacie la plus proche et tambouriner sur les grilles. Et hurler: « Je veux du Clearasil. Maintenant !!!! ». Eh bien, Landry Clarke de la série Friday Night Lights, je vous dédie cette malheureuse escapade nocturne. Vous êtes un ado et vous portez fièrement tous les boutons qui vont avec mais vous comptez malgré tout parmi mes BFFF/Personnages préférés pour toute la vie à qui j’écris chaque semaine.

Ce n’était pas gagné, pourtant. En effet, depuis que je vous ai rencontré un mythe s’est effondré et c’est un peu douloureux. Je croyais en une vérité universelle. Vieillir, c’est bien. Etre jeune, ça craint. J’avais une circonstance atténuante. Même Arthur Rimbaud s’est longuement étendu sur le sujet. Heureusement qu’il n’est plus là pour constater que son travail est remis en cause par un petit gars du Texas.

Landry vous êtes la preuve qu’on peut s’épanouir avant 18 ans. Vous faites la splendide démonstration qu’il est superflu de s’allonger pendant dix ans sur un divan pour commencer à relativiser le regard des autres. Sans vous priver de valider une jolie idée « pour vivre heureux, vivons ensemble ». Ce n’est pas votre meilleur copain, Matt Saracen qui dira le contraire. Lui qui, dans les bons et les mauvais jours, a toujours pu compter sur vous. Comme tout ceux qui ont croisé votre route. La belle Tyra pourra, elle aussi, témoigner en votre faveur. Vous êtes également capable d’être un homme pour défendre les êtres qui vous sont chers et en affronter ensuite les conséquences avec dignité. Et même courage. Et puis, Landry, vous êtes né à Dillon, vous avez donc porté le maillot de Panthers et des Lions mais vous voyez beaucoup plus loin que les frontières du Texas. Vous n’adoptez pas la redneck attitude.

Comme vous être un être humain complet, il y a forcément un petit hic. Votre passion pour le métal (que partage d’ailleurs un éminent critique francais connu sous le pseudo de John P. qui lui fait la preuve que moins jeune, c’est très drôle aussi…). Je vous recommande donc Landry d’élargir le répertoire de votre groupe les Crucifictorious. Un jour viendra où vous me remercierez, c’est toujours comme ça avec les vieux.

La semaine prochaine dans ILTVSW… Oups, pas encore tranché, désolée.

Jesse Plemons/Landry Clarke

Titre/Title: Friday Night Lights  (2006-2011)
Créateurs/creators: Peter Berg
Cast: Jesse Plemons (Landry Clarke)
Maths: 5 saisons/seasons
Chaîne/Network: NBC

Dear Landry

I never thought that one day I’d be begging for a bottle of Clearasil. That I would wake up in the middle of the night, put on a robe – it’s still winter babe – and run to the closer drugstore and yell: « Open the damn door. I want Clearasil. Now !!!! ». Well, Landry Clarke from the show Friday Night Lights, this night ride is for you. You are a teenager and not a single pimple is missing – I remember how dreadful it can be – but you still are one of my BFFF/Best fiction friends forever.

And this was not an obvious friendship. Landry, the day I met you I had to reconsider a myth. And this is never an easy thing to do. I used to believe in an universal truth. Getting older is a cool thing. Being young sucks. I had extenuating circumstances. Even Arthur Rimbaud wrote a lot about this. Lucky him he is not here anymore to see how the everyday life of a young guy from Texas questions is writing.

Landry you are the proof that one can be balanced and not yet be 18 years old. Thanks to you I have learned that not everybody has to spend 10 years on a shrink’s coach not to care about the way people look at them. Some young people are able to do that and yet still be great team players and friends. Your best buddy Matt Saracen will confirm. As will the beautiful Tyra. Also Landry, you can be a man when the life of your dear ones is threatened. And face the consequences with courage and dignity.

The other great thing Landry is even though you were born in Dillon, you have played both for the Panthers and the Lions, you think of the world far further than Texas. You are not the typical redneck guy.

Because you are a subtile human being there had to to be something wrong with you. And it is your passion for metal (you are not the only one, a great French TV shows specialist known as John P. likes guitars this way BTW he is the proof that not that young can also be very funny). I advise you Landry to try something different with your band the Crucifictorious. The day will come when you will thank me. That’s the magic of older people.

Next week in ILTVSW… Oops, not decided yet, sorry.

2 Réponses to “BFFF Weekly 33: Pimples have their magic”

  1. lullarea 24/03/2014 à 13:00 #

    J’aime beaucoup ta plume. Et FNL fait partie de mes séries préférées.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :