BFFF Weekly 46: The bear factor

7 Sep

Chère Marin

FRA/ENGLISH

Septembre est de retour. Encore. Pour la majorité d’entre nous, l’été avait débuté plein de promesses et, pour les plus chanceux, s’est concrétisé par des rencontres quotidiennes sur la plage avec des voisins volants et affamés. Mais, septembre s’obstine à revenir. A cause de Jules César qui a inventé le calendrier. En France, on appelle cela: la rentrée. Comme l’été, c’est une période pleine d’espoirs et de voisins en colère. Particulièrement sur la ligne 13 du métro parisien. Une version ultra urbaine mais non climatisée du niveau départ de l’aéroport d’Ibiza à la fin du mois d’août.

Marin, de la série Men in Trees, vous êtes la seule capable de nous aider à échapper à cette collante réalité. C’est la raison pour laquelle, vous êtes mon premier BFFF/Personnage préféré pour toute la vie à qui j’écris chaque semaine de l’année. Ce n’est pas parce que mon (bip) anniversaire a eu lieu quelque part au milieu du mois d’août que je dois arrêter de croire aux contes de fées. Même si le vôtre est beaucoup plus transgressif que le destin de Cendrillon. Imaginez notre vie dans la petite ville d’Elmo, Alaska. Drôle de début pour une série toute sucrée. Aucune femme ne rêve en effet de déménager au milieu de nulle part. Il n’y a donc que peu de femmes à Elmo et, logiquement, beaucoup d’hommes. Un point pour vous, Marin.

Peut-être est-ce la conséquence d’un niveau d’oxygène inhabituel, leur comportement est lui aussi singulier. Ils ne semblent pas pratiquer la routine masculine habituelle: Salut, un verre et nous connaissons toutes la fin de l’histoire … écraser une larme devant la télé quand finalement Columbo trouve le coupable puis demander: « Y a quoi pour le dîner? »

Les gars que vous fréquentez Marin, croient au pouvoir des aventures romantiques. Mais, c’est là que vous êtes fortiche, ils n’ont pas oublié comment chasser les ours parce qu’ils étaient trop occupés à appliquer une lotion anti âge pour le visage. Bonne nouvelle, qui peut le plus peut le moins. Et ours > moustiques. Tout cet amour a un effet magique à Elmo où vous tous occupez vos journées à vous assurer que les autres vont bien. La définition d’une rentrée idéale …

PS: malgré cette première lettre de septembre, je ne suis pas devenue une série addicte à préjugés pendant l’été. Je trouve toujours que vous êtes un gars formidable, Ari Gold!

La semaine prochaine dans ILTVSW… Oups, pas encore tranché, désolée.

 

Anne Heche/Marin Frist

 

Titre/Title: Men in Trees (2006-2008)
Créateurs/creators: Jenny Bicks
Cast: Anne Heche (Marin Frist)
Maths: 2 saisons/seasons
Chaîne/Network: ABC

 

Dear Marin

People, September has come back. Again. For most of us, summertime has been the usual full of dreams beginning. And turned out to be, for the luckiest among us, daily meetings with voracious neighbors at the beach. But September keeps coming back because of Julius Caesar who invented the calendar. In France, we call it: la rentrée. Like summertime it is full of exciting promises and angry neighbors except they are dating on the line 13th of the Parisian subway. Which would be the ultra urban version of the Ibiza airport departure level at the end of August.

Marin, from the show Men in Trees, you are the only one who can help us to escape this sticky reality. This is why you are my first BFFF/Best Fiction Friend Forever this year. It is not because my (bip) birthday happened in the middle of august that I must stop believing in fairy tales. Even though yours is way more transgressive than Cindarella’s destiny. Imagine our lives in the little town of Elmo, Alaska. Isn’t this a strange beginning for a sweet tale? Because no woman actually dreams of moving in the middle of nowhere there are few women in Elmo & a lots of men. One point for you, Marin. 

Maybe because of the high level of oxygen they are not the regular type of guys. They do not believe in the usual routine. Hi, drink and we all know the end of the story … crying when Columbo finally finds the suspect before asking: « What’s for dinner tonight? »

The guys you hang out with Marin not only believe in the power of a more romantic journey but did not forget how to chase away bears because they were too busy applying whatever anti aging face lotion. Good news bears > mosquitoes. And all that love going on makes the people of the little town of Elmo caring for each other. Wouldn’t that be a perfect la rentrée IRL?

PS: despite this first letter of September I still am an open minded series addict. I still think you are a hell of a guy Ari Gold!

Next week in ILTVSW… Oops, not decided yet, sorry.

Une Réponse to “BFFF Weekly 46: The bear factor”

Trackbacks/Pingbacks

  1. ILTVSW best Best Fiction Friend Forever fall/winter 2014 | I love TV so what? - 14/12/2014

    […] Polly … BFFF Weekly 51: This is a dream job request Alicia … BFFF Weekly 50: Too good yet true Will … BFFF Weekly 49: Almost isn’t good enough, right? Libby … BFFF Weekly 48: Second chances should come by three John … BFFF Weekly 47: The best is yet to come Marin … BFFF Weekly 46: The bear factor […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :