BFFF Weekly 52: Sorry really is the hardest word

1 Fév

FRA/ENGLISH

Chère Carol,

Je suis sincèrement désolée. Je suis une mauvaise personne. Je ne crois pas en Dieu (à tout hasard, si Vous existez, la phrase précédente n’est pas une affirmation politique mais plutôt un truc métaphysique si l’on admet que l’intuition féminine n’a rien de rationnel et s’accorde sur le fait que c’est un très joli mot). Cela dit, je tente la confession car Carol de la série Episodes, vous êtes l’un de mes BFFF/Personnages préférés pour toute la vie à qui j’écris chaque semaine et je souhaite vraiment que vous me pardonniez.

C’est dangereux les premières impressions. Quand je vous ai rencontré, je me suis dit : donc, on peut vivre le vrai rêve hollywoodien c’est-à-dire prétendre que le yoga est cool mais choisir de faire sa gym en se promenant dans Runyon Canyon, sur les hauteurs de Los Angeles, avec sa BFF en abordant exclusivement des sujets existentiels comme … l’Homme (comprendre ici prosaïquement individu de sexe masculin). Et, comme les cool kids, dédaigner le tapis rouge car c’est dans les writers’ rooms que les choses excitantes se déroulent réellement … Et, pourtant, être au fond du trou. Magistralement. Autrement dit, être une fille qui passe sa vie à dire oui pour conserver son fauteuil de décideuse dans un studio ou en obtenir un plus grand. Même si cela implique d’accepter des trucs à se faire élire miss d’un service de pré gériatrie ou de porter des chaussures à plateforme en dehors de Halloween …

Oui, j’allais être cette fille hautaine, Carol. Et vous tenir un discours moralisant. « Carol, tu dois arrêter. Tu n’es pas simplement une jolie blonde qui fait du 32 (en jeans, pas en escarpins), il faut commencer à utiliser un truc appelé le cerveau ». Et puis, j’ai eu une révélation.

J’ai fait connaissance involontaire avec le bitume. Littéralement. Une énorme chute devant des tonnes de gens forcément morts de rire. Parce que oui, cela aurait pu être eux mais cela a été vous … Et comme dans un bon film de Woody Allen, j’ai atterri dans une autre dimension. J’ai réalisé que j’avais tout faux. Que c’est vous qui devriez être mon mentor, Carol.

En général, c’est vrai, les mentors sont sages et parfaits. C’est n’importe quoi, en fait, non ? Sérieusement qui peut bien croire que même Boudha survivrait dignement à disons une humiliation publique dans un environnement aussi hostile qu’Hollywood. Un monde dans lequel la définition du Zen est qu’un type comme Ari Gold arrive à contenir le mot qui commence par un F au moins pendant le cinq premières minutes de l’office de Chabbat.

Carol, la vérité est que nous avons désespérément besoin de filles comme vous pour nous aider à gérer nos challenges, nos tentatives et nos échecs. Pas seulement car cela fait du bien de nous rappeler qu’il existe gens qui croient sincèrement que tout ce qui ne nous tue pas, nous rend plus fort. Mais, surtout, car rire est le meilleur moyen de commencer à nous sentir mieux …

La semaine prochaine sur ILTVSW … Oups, pas encore tranché, désolée.

 

Kathleen Rose Perkins (Carol Rance) with Tamsin Greig (Beverly Lincoln)

 

 

Titre/Title : Episodes (2011 – )
Créateurs/creators : David Crane et Jeffrey Klarik
Cast: Kathleen Rose Perkins (Carol Rance)
Maths : 4 saisons/seasons
Chaîne/Network: Showtime, OCS en France

Dear Carol,

I am so sorry. I am such a bad person. I do not believe in God (if You do exist though, the previous sentence was not a political statement but more a metaphysical stuff if we admit that there is nothing to be rationally understood in feminine intuition and also accept the fact that it is such a lovely word). But I am trying the confessing technique because Carol from the show Episodes you are one of my BFFF/Best fiction friends forever and I really would like you to forgive me.

First impressions are dangerous. When I first met you I thought to myself : so you can be living the the true Hollywood dream, meaning pretending yoga is so cool but secretly chose to hike and chat mainly about existancial stuff like … men with your BFF in Runyon Canyon, LA. Or, like the cool kids, don’t give a damn about the Red carpet because, as we all know, the really hot stuff is mainly happening in writers’ rooms. And yet, be a mess. A huge mess. Who basically keeps saying « yes » to preserve her TV exec job while trying to get a bigger one. Even if it implies things that could get her elected Miss of a pre geriatric unit or wearing platform shoes in other circumstances than Halloween …

I was going to be that patronizing person Carol. And give you the talk. « Listen Carol you need to stop. See you are not only a perfect size – 4 lovely blond. You must start using a thing called brain. » And, then I had a revelation. I involuntarily met with a Parisian sidewalk. Literally. The kind of huge fall in front of a ton of people who can help laughing out loud. Because, yes, it could have been them but it’s you … And like in a good Woody Allen movie I traveled in another dimension. And realized I was 100% wrong … You should be the one mentoring me, Carol.

Mentors are usually perfect & wise. Isn’t that bullshit ? Because seriously who’s going to believe that even Buddha ever experienced the pleasure of say a public disgrace in the Hollywood kind of hostile world you live in and managed to keep his dignity. An environment where Zen is say Ari Gold not saying the F word during the first five minutes of the Shabbat service …

So Carol, the truth is that we desperately need girls like you to help us to deal with challenges, attempts and failures. Not only because it feels good to remember that some people actually do believe that what doesn’t kill us makes us stronger. But most of all because laughing is the best way to start feeling better …

Next week in ILTVSW … Oops, not decided yet, sorry.

Une Réponse to “BFFF Weekly 52: Sorry really is the hardest word”

Trackbacks/Pingbacks

  1. ILTVSW best Best Fiction Friends Forever Winter 2015 | I love TV so what? - 05/04/2015

    […] BFFF Weekly 52 : Sorry really is the hardest word […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :