BFFF Weekly 53: Because that’s what friends are for …

15 Fév

FRA/ENGLISH 

Cher Deacon,

Je suis terrifiée. À cause de vous Deacon Claybourne, de la série Nashville, j’ai fait une découverte susceptible de changer le monde. Et ce genre de trouvaille est souvent une bombe à retardement. Dans le cas présent, il n’est pas exclu que lorsque le très sérieux New England Journal of Medecine découvrira votre cas, la majorité des psys seront contraints, faute de patients, de fermer boutique. Car, saison après saison, vous continuez à nous offrir un cadeau précieux : un kit d’auto analyse. Il suffit de jeter un oeil sur le monde avant que Freud ne passe dire « Bonjour » et écrive deux ou trois trucs, pour comprendre que cela peut être une bonne chose pour certains d’entre nous en tant qu’individualité mais pas pour ce que l’on appelle la civilisation. De toute façon, il est déjà trop tard, Deacon vous êtes l’un de mes BFFF/Personnages préférés pour toute la vie à qui j’écris chaque semaine.

En tant qu’êtres humains, nous partageons certaines expériences communes. Comme vouloir devenir conducteurs de gros camions ou hôtesses de l’air. Et puis, on grandit et on fait connaissance avec une chose appelée la réalité. Nous renonçons alors à nos fantasmes initiaux et passons aux affaires sérieuses souvent pour des raisons rationnelles et quelquefois irrationnelles, aussi. Ou l’inverse. Dans mon cas a) vouloir devenir journaliste b) vouloir devenir Cliff Huxtable

Mais certains parmi nous disent non. Ils s’accrochent à leur plan initial. S’obstine à écouter l’enfant qui est en eux. Pas besoin de regarder une saison entière de Nashville, pour comprendre que vous êtes l’un d’entre eux. Le petit Deacon rêvait de devenir un as de la Country. Le grand Deacon fêtera bientôt ses 50 ans mais apprécie toujours plus de jouer de la guitare et déboucher des bières avec ses potes musiciens (le Champomy vous changerait la vie soit dit en passant) au Blue Bird Bar plutôt que de vivre une expérience de star dans des stades géants façon Beyoncé. Une attitude très limite professionnellement dans le monde des adultes. Surtout lorsque l’on porte aussi naturellement le jeans que vous.

Deacon Deacon, Deacon, je sais, cela a été votre manière de rester fidèle à vous même. Et cela n’a pas handicapé vos affaires de coeur. Ce n’est pas Rayna Jaymes, votre amour de toujours, qui prétendra le contraire. Ni vos nombreuses fans, d’ailleurs. Mais le prix est drôlement cher à payer. Et ce n’est pas en poussant de charmantes chansonnettes que vous vous en sortirez. Même devant un joli feu et une jolie cheminée. Vous êtes un vrai bon gars grâce à cette partie de vous qui refuse de grandir mais vous êtes aussi un homme brisé. C’est la raison pour laquelle c’est si chouette de vous … regarder (ne roulez pas tout de suite les yeux, messieurs) en vous écoutant chanter.

Il y a longtemps, j’ai décidé de devenir optimiste, donc je suis convaincue qu’il est encore temps pour vous d’arranger les choses. Les réunions d’alcooliques anonymes sont importantes bien sûr, mais je pense que vous devriez aller faire un petit tour au Texas. Il y a là bas un petit gars qui s’est débrouillé pour devenir un homme bien. Je suis certaine qu’il serait plus que ravie de vous donner quelques tuyaux précieux. Et vous, vous seriez inspiré de l’écouter car il me semble bien qu’il soit une version heureuse de vous-même.

La semaine prochaine sur ILTVSW … Oups, pas encore tranché, désolée.

 

Charles Esten (Deacon Claybourne) © ABC

Charles Esten (Deacon Claybourne) © ABC

 

Titre/Title: Nashville
Créatrice/Creator: Callie Khouri
Cast: Charles Esten (Deacon Claybourne)
Maths: 3 saisons/seasons
Chaîne/Network: ABC

Dear Deacon,

I am terrified. Because of you, Deacon Claybourne from the show Nashville, I made a world changing discovery. And this is always a ticking time bomb thing. Meaning when serious newspapers like The New England journal of medicine will find out about your case basically shrinks will go out of business. Just because of the self therapy kit you offer us season after season. And it just takes a look at what the world looked like before Freud stopped to say « Hi » and write stuff, to understand that this may be good news for us as individuals but not for what is called civilization. Anyway, it is already too late, I am afraid. Deacon you are one of my BFFF/Best fiction friends forever.

As human beings we all experience the same kind of shit. Wanting to be a truck driver or a flight attendant are among them. And then, we grew up and discover a thing called reality. And we give up our primal fantasies to embrace more serious business for a lot of rational reasons and some irrational ones. Or the other way around. In my case a) wanting to be a journalist b) wanting to become Cliff Huxtable

But some of us just say no. Stick to their initial plan. Keep listening to their inner kid. Deacon Claybourne no need to even watch an entire season of Nashville to understand that you are one of them. Little Deacon wanted to become a country music guitar player. Adult Deacon will soon turn 50 and yet still enjoy more the guitar playing and beer drinking with his musicians friends (Perrier also has bubbles and would be a safer option, though) at The Blue Bird bar than the big stage stadium Beyoncé like star experience. Which in the adult world is totally unprofessional. Especially for a guy who is a natural jeans wearer like you.

Deacon, Deacon, Deacon this was certainly the best way to stay true to yourself. And not bad either for love and romance. Rayna Jaymes, your forever sweetheart, will sure agree. Not to mention your other fans. But, man, it is a high price to pay. And there is no way people will let you sing your way out of it. Your are a hell of a good guy because of that part of yours which will not grow up but you also are a broken man. That’s what makes your singing so … nice to look at and (do not roll your eyes yet, gentlemen) to listen to.

A long time ago, I have chosen to become an optimistic, so I guess it’s not too late for you to fix things. AA meetings are important, sure but you also might want to drive to Texas. I know another kid who managed to become a good man over there. I am sure he will be more than happy to give you some precious life tips. You might want to listen to what he says, he is a kind of the happy version of yourself.

Next week in ILTVSW … Oops, not decided yet, sorry.

Une Réponse to “BFFF Weekly 53: Because that’s what friends are for …”

Trackbacks/Pingbacks

  1. ILTVSW best Best Fiction Friends Forever Winter 2015 | I love TV so what? - 05/04/2015

    […] BFFF Weekly 53 : Because that’s what friends are for … […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :