BFFF Weekly 65 : IRL, the French way

7 Fév

FRA/ENGLISH

Monsieur le député

L’une des joies que me procure I love TV so what ? est de pouvoir socialiser avec des types qui s’appellent Landry, Ari ou Tim. Un truc qui, statistiquement, a peu de chance de survenir en France. C’est la raison pour laquelle, je n’aurais jamais imaginé qu’un jour j’écrirais à quelqu’un portant le nom de Philippe Rickwaert. Pour supporter le choc, permettez-moi de vous appeler Phil. Et de vous informer, Phil de la série Baron Noir que vous êtes l’un de mes BFFFs (Personnages préférés pour toute la vie à qui j’écris souvent).

Là, je le sens, Phil, vous flippez un peu en pensant : « mais qu’est-ce qu’elle me veut cette folle dingue ? » Tout d’abord, mon devoir est de vous prévenir, c’est ce qui arrive quand on est au générique d’une bonne série. Il faut gérer ses fans. C’est sûrement moins facile que de duper ses électeurs en bouffant du pâté à Rungis à 4h30 du mat’. Mais, c’est là que réside précisément toute la beauté de la TV, les personnages deviennent des gens pour de vrai. En mieux ou en pire. Evidemment.

Maintenant, je le sens, vous flippez carrément en pensant : « mais de quoi parle-t-elle cette folle dingue ? » Impossible de vous en vouloir, Phil. Qui voudrait passer sa soirée à regarder un député mettre les mains dans le cambouis pour éviter qu’éclate un scandale politique et financier d’ampleur nationale ? Même s’il sacrifie au passage ses convictions, ses amis (en même temps, ils n’avaient qu’à réfléchir avant) et fait à peu près l’inverse de ce qu’il avait promis pour se faire élire. Sans voler sexy à bord d’Air Force One, ni bénéficier de l’effet glamour Maison Blanche… Tout cela fait de toute manière l’objet d’un résumé d’1’30 chaque soir au JT.

Ouais, Phil, je comprends vos arguments. Entendez les miens. Nous, le peuple, n’avons jamais l’opportunité d’observer un combat pour la survie politique d’aussi près. Victimes, sans doute un peu consentantes, des spin doctors. Nous n’avons pas accès à ce genre de vérité. Dommage. Car laissez-moi vous dire combien c’est fascinant et pas uniquement du point de vue défendu par Machiavel. Mais à échelle d’homme, aussi. En observateurs privilégiés de votre lente chute et de l’absolue inconscience qui est la vôtre du monde pour de vrai. Celui où les mauvaises décisions ont des conséquences déplaisantes. Pas rigolo pour vous. Mais extrêmement divertissant pour nous. Vraiment.

La semaine prochaine dans ILTVSW… Oups, pas encore tranché, désolée.

 

KM

Kad Merad (Philippe Rickwaert)

 

Titre/Title : Baron Noir (2016)
Créateurs : Eric Benzekri, Jean-Baptiste Delafon
Cast: Anna Mouglalis, Niels Arestrup, Kad Merad
Maths : 1 saison/season
Chaîne/Network : Canal Plus

Mister congressman

One of the joy of this I love TV so what ? thing is the opportunity it gives me to socialize with guys named Landry, Ari or Tim. Something that could not happen in France. Statistically. What I would never have imagined is that one day I would write to a guy named Philippe Rickwaert. To deal with the shock, please allow me to call you Phil. Phil from the show Baron Noir you are my latest BFFF (Best Fiction Friend Forever). 

What the fuck is this weirdo talking about ? That’s what you are probably thinking, Phil. First of all, it is my duty to warn you, when you are in a good show, you have to deal with crazy fans like me. Because that’s the beauty of TV, we actually think you, characters, are people for real. 

What the fuck is she talking about ? That’s what you are probably still thinking. I can’t blame you, Phil. Who would like to spend his evening watching a congressman dirt dealing to prevent a national political & financial scandal from happening ? Even though he needs to sacrifice his beliefs, his friends (who were stupid enough to engage in this relationship, yes) & does pretty much the opposite of what he has promised to do to get elected. And, last but not least, is not flying sexy in Air Force One. Without the White House glamour, why even bother… Just watch the French news. You get that for free. 

Yes, Phil, I get your point. Try to get mine. We the people never get the chance to observe from this close a political struggle for survival. We are spin docs victims and it is partly our fault. We have no access to that truth, sadly. Because, let me tell you that it is fascinating Machiavelli’s kind, of course, but not only. The best part of spending time with you is to watch you fall from the top of the world not being aware of where you are heading. That would be real life. A place where bad choices have unpleasant consequences. Not fun for you. But highly entertaining for us. Really.

Next week in ILTVSW… Oops, not decided yet, sorry.

 

Une Réponse to “BFFF Weekly 65 : IRL, the French way”

Trackbacks/Pingbacks

  1. ILTVSW summer break 2016 ! | I love TV so what? - 03/07/2016

    […] Philippe… BFFF Weekly 65 : IRL, the French way […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :