Tag Archives: Curb your enthusiasm

ILTVSW best Best Fiction Friends Forever spring/summer 2014 vote

29 Juin

FRA/ENGLISH

 

Si même Don va à la plage ... / If even Don goes to the beach ...

Même Don va à la plage … / Even Don goes to the beach …

 

Chers sériephiles,

C’est la pause d’été pour I love TV so what? Le blog sera de retour le dimanche 7 septembre avec ses BFFF et une nouveauté … En attendant, pourquoi ne pas participer à l’élection du meilleur BFFF printemps/été 2014. Vous pouvez voter en utilisant le formulaire ci-dessous.

Bel été à vous tous !

 

Dear series addicts,

It’s summer blog break for I love TV so what? The blog will be back Sunday September 7th with its BFFF and something new … Meanwhile, you can vote for the best BFFF spring/summer 2013. Using the contact form below.

Have a great summer !

 

BFFF spring/summer 2014

Louie … BFFF Weekly 45 : Are you a character for real (2)?

John & Dick … BFFF Weekly 44 : For you guys only

Abbey … BFFF Weekly 43: The awesome Abbey road

Daniel … BFFF Weekly 42 : Present is the present

Larry … BFFF Weekly 41: True friendship hurts … sometimes

Bill … BFFF Weekly  40: Without love where would we be now?

Peggy … BFFF Weekly 39: The girl & the ponytail & us

Cristina … BFFF Weekly 38 : Start smiling that’s what friends are for

Carmela … BFFF Weekly 37: Bangs bangs style

Thomas … BFFF Weekly 36: Not only for your eyes

Toni … BFFF Weekly 35: What a wonderful world … if we want

Mindy … BFFF Weekly 34: Be girly if you are a man

 

BFFF Weekly 41: True friendship hurts … sometimes

11 Mai

Cher Larry

FRA/ENGLISH

Ouille. Je ne suis pas supposée bouger. Même pas les lèvres. Le médecin a prescrit un repos total. Je viens à peine de sortir de l’hôpital et je ressemble à un fantôme. Les joies du plâtre. Larry de la série Curb your enthusiasm on dit qu’en amour, les actes comptent plus que les paroles. On dit aussi que l’amour, c’est comme l’amitié sans le … vous savez. Le très classique drame matinal de la bouteille de lait vide dans le frigidaire. Comme vous êtes l’un de mes BFFF/Personnages préférés pour toute la vie à qui j’écris chaque semaine, j’ai trouvé que vous le prouver serait une bonne idée. Ouille. Finalement, c’était, peut-être, une erreur.

Comment peut-on prouver son amitié? L’astuce, c’est la régularité. Le principe est le suivant: appeler, boire des verres, appeler, dîner, appeler, boire des verres, appeler, appeler, appeler. Pour des raisons matérielles, cette routine était impossible entre nous. J’ai donc pensé qu’il fallait voir plus grand. Me comporter comme vous toute une journée. Ouille.

Que font donc les auteurs lorsqu’ils n’écrivent pas? Je l’ai compris grâce à vous. Non, ils ne errent pas seuls sur une plage venteuse en quête d’inspiration ou, au moins, d’un joli coquillage. Non, ils ne refont pas le monde avec indifféremment une bouteille de whisky ou, c’est la beauté de notre siècle, une boîte de thé vert … Ils vivent beaucoup simplement une vie 100% cashmere – vous êtes un scénariste à succès – dans une maison made in Hollywood et doivent affronter l’ennui qui les guette, comme le commun des mortels. Ce qui, dans votre cas, peut avoir des conséquences physiologiques.

J’ai donc revêtu mon costume de misanthrope – ne froncez pas les sourcils promis, j’ai fait honneur au casual californien – et j’ai passé la journée à dire la vérité aux gens. Et parce que je voulais vous rendre un hommage authentique, j’ai réellement dit toute la vérité. J’ai conduit dans tout Paris avec pour mission de faire prendre conscience aux autres conducteurs qu’ils étaient à la limite pathologique de la sanité mentale. Je l’ai fait en arrêtant mon automobile au milieu des carrefours afin que des témoins puissent constater à quel point les automobilistes stupides étaient stupides. Comme les gens ont un mal fou à affronter leurs faiblesses, j’ai, à chaque fois, dû m’enfuir à toute vitesse.

C’est la raison pour laquelle, j’ai fait halte dans un bar pour boire un Perrier ce qui, vous le remarquerez, est également un hommage à votre mode de vie chic. À côté de moi, un gars hurlait dans son téléphone. Je lui ai fait un grand sourire. Je lui ai donné une tape amicale dans le dos. Puis, j’ai attrapé son portable et l’ai laissé tomber dans mon verre de Perrier – je n’avais plus soif, ne vous inquiétez pas. Puis, j’ai regardé le gars droit dans les yeux et j’ai dit : Je voulais juste vous donner un coup de main, mec. Le plan sexe secret dont nous connaissons tous MAINTENANT l’existence que vous voulez avoir avec ouvrez les guillemets la fille trop bonne fermez les guillemets n’aura pas lieu. Cela n’a rien à voir avec votre volonté, nous le savons TOUS mais avec son désir. Qui voudrait faire, vous savez … la chose avec vous? Larry, heureusement, j’étais une version féminine de vous. Si j’avais été une version masculine, je crois que je ne serais pas là pour témoigner. Ouille.

La semaine prochaine dans ILTVSW… Oups, pas encore tranché, désolée.

 

 

Larry David

Larry David

 

Title/Titre: Curb your enthusiasm (2000 –   )
Créateur/creator: Larry David
Cast: Larry David (Larry David)
Maths: 8 saisons/seasons
Chaîne/Network: HBO

Dear Larry

Ouch. I am not supposed to move. Not even my lips. The doctor ordered total rest. I just got off the hospital and I look like a ghost. The joy of having a cast. Larry from the show Curb your enthusiasm they say love is not about telling but about proving. They also say that friendship is a lot like love except you know … The usual morning empty milk bottle in the fridge fight. As you are among my BFFF/Best fiction friends forever, I thought it was a good idea to prove it. Ouch. Maybe it was not. After all.

How do you prove friendship to someone? The trick is regularity. It goes like that: call, have drinks, call, have dinner, call, have drinks, call, call, call. But for material reasons these were not options for us. So I thought I should do a bigger move. For one day, I should behave Larry’s way. Ouch. What do writers do when they don’t write? I learned it from you. No long walk on windy beaches to find inspiration or at least a pretty shell. No endless intimate talking with whiskey bottles or, that’s the beauty of our century, biodegradable green Tea boxes. Just a 100 % cashmere life – you are a successful writer – in a Hollywood style house and, well, the common man boredom. Which in your case may have physiological consequences. 

So I put on my misanthropic outfit and spent the all day telling people their truth. And because I wanted it to be a tribute to you I really told it all. I drove my car all around Paris telling the other drivers the truth which had something to do with their insane way of driving. I did so stopping my car in the middle of crossroads so people can witness how stupid, stupid drivers’ manners were. Because people have hard time to deal with their weaknesses, I had to run away from each and every truth scenes. 

And that’s why I stopped for a glass of Perrier water in a bar which BTW was also a tribute to your chic way of life. Next to me a guy was yelling in his phone. I gave him a big smile, a friendly slap on the back, took the mobile from his hand and put it in my Perrier glass – I had enough do not worry. Then, I looked at him straight in the eyes and said : I just wanted to give you a hand, buddy. The secret sex project we NOW all know you are planning to have with quote the damn hot end of quote lady, is not going to happen. It’s not about your will, we ALL know that but about her desire. Who would really want to do, you know … the thing with you? Larry, luckily I was a woman version of you. If I had been a man one I wouldn’t be here to testify. Ouch.

Next week in ILTVSW… Oops, not decided yet, sorry.

 

%d blogueurs aiment cette page :