Tag Archives: Episodes

ILTVSW summer break 2016 !

3 Juil

FRA/ENGLISH

 

IMG_0706

Chers sériephiles,

C’est la pause d’été pour I love TV so what ? Le blog sera de retour le dimanche 18 septembre avec ses BFFF et des invités… Je suis très curieuse de savoir si, comme moi, vous avez craqué pour Roadies, Catastrophe, Le Bureau Des Légendes (saison 2), The Five, Togetherness.

Ou aimé les mêmes personnages …

Grace… BFFF Weekly 67 : The classic move

Alicia… BFFF Weekly 66 : Gone with the wine

Philippe… BFFF Weekly 65 : IRL, the French way

Matt… BFFF Weekly 64 : It had to be you

Jordan… BFFF Weekly 62 : Barbie, Ken, you and us

Andrea… BFFF Weekly 61 : When Ari met Andy

Cookie… BFFF Weekly 60 : Cookie only diet

Dan… BFFF Weekly 59 : Tinder is so 2014

 

Bel été à tous !

 

Dear series addicts,

It’s summer blog break for I love TV so what ? The blog will be back Sunday September 18th with its BFFF and guests… Meanwhile, I would  be happy to know if you shared my crush for Roadies, Catastrophe, Le Bureau Des Légendes (saison 2), The Five, Togetherness.

Or loved the same characters…

Grace… BFFF Weekly 67 : The classic move

Alicia… BFFF Weekly 66 : Gone with the wine

Philippe… BFFF Weekly 65 : IRL, the French way

Matt… BFFF Weekly 64 : It had to be you

Jordan… BFFF Weekly 62 : Barbie, Ken, you and us

Andrea… BFFF Weekly 61 : When Ari met Andy

Cookie… BFFF Weekly 60 : Cookie only diet

Dan… BFFF Weekly 59 : Tinder is so 2014

 

Have a great summer !

ILTVSW Easter Break 2016

13 Mar

FRA/ENGLISH

Chers sériephiles,

C’est la pause de Printemps pour I love TV so what ? Le blog sera de retour le dimanche 17 avril avec… Une petite idée ?

A bientôt !

IMG_9667

Dear series addicts,

It’s Spring blog break for I love TV so what ? The blog will be back Sunday April 17th with … Take a guess.

See you soon !

BFFF Weekly 65 : Philippe #BaronNoir… IRL, the French way

BFFF Weekly 64 : Matt #Episodes… It had to be you

BFFF Weekly 62 : Jordan #Studio60OnTheSunsetStrip… Barbie, Ken, you & us

BFFF Weekly 61 : Andrea #Dixpourcent… When Ari met Andy

BFFF Weekly 60 : Cookie #Empire… Cookie only diet

BFFF Weekly 59 : Dan #MastersofSex… Tinder is so 2014

***

BFFF Weekly 64 : It had to be you

24 Jan

FRA/ENGLISH

Cher Matt,

De temps en temps, on a besoin d’un ami. De temps en temps, on a besoin d’être un ami. De temps en temps, on a besoin des deux. Le troisième cas de figure se produit fréquemment entre janvier et avril. En particulier, pour les gens qui vivent sous la loi du méridien de Paris. Des mois merdiques – je sais, j’y vais un peu fort pour une reprise, l’enthousiasme du début de l’année – durant lesquels ils n’expérimentent pas grand chose d’autre que du froid, de la pluie sans scones, ni thé, ni Benedict Cumberbatch.

Ne soyez pas offensé si je ne vous ai pas mentionné dans la liste, Matt de la série Episodes. Vous avez au moins un truc que lui n’aura jamais, vous êtes l’un de mes BFFFs (personnages préférés pour toute la vie à qui j’écris souvent).

Je sens venir la question que vous n’allez pas me poser. A quoi dois-je cet honneur ? Il est assez évident Matt LeBlanc, LE Matt LeBlanc, celui de LA série qui a fait plus pour nous faire comprendre la signification de l’amitié que la plupart de nos propres amis, que vous êtes ce que l’on appelle un candidat naturel au statut de BFFF. Sans même mentionner le fait que vous êtes aussi une étoile de la TV qui ne s’éteindra jamais.

Enfin, c’est ce que l’on pouvait penser avant. Avant de regarder Episodes. Une série dans laquelle Matt LeBlanc (Oui, LE) joue son propre rôle à l’ère de la Cumberbatchmania. En d’autres termes, dans un monde où des gens tweetent sérieusement : « T’y crois que Joey a fini par devenir ce vieux gars aux cheveux gris ? » Et ça, c’était avant que la start-up de San Francisco annonce la possibilité de tweeter jusqu’à 10 000 caractères.

Je sais, Matt, vous n’avez aucune envie de lire un essai appelé Friends & la gérontologie. Moi non plus, d’ailleurs. Quoiqu’il en soit, une vérité universelle même sous le méridien de Paris est toujours exacte. Avoir 50 ans, ça craint. Et il est à parier que le pire est à venir. Même pour disons Doug Ross/George Clooney.

C’est la raison pour laquelle nous avons besoin de vous. Et vous de nous. Quand We are down and feeeeeeeeeling blue à cause de ce P (biiiip) de temps froid et humide sans scones, sans thé et sans BC, on peut choisir de passer du temps avec vous. Sous le soleil de Los Angeles. Dans un studio de Hollywood. Ou dans votre maison de plage de Malibu. Pour être les témoins de vos hilarantes et désespérées tentatives de survie dans le monde cruel du show business.

Vous vous battez pour un boulot en étant parfaitement conscient que le meilleur est derrière vous. Vous êtes à la fois arrogant et fragile. Egocentrique, séducteur et nul. Terriblement humain. Du coup, notre relation est ce que les gens appellent une situation win win. Et propose, sans doute, une nouvelle définition de l’amitié.

La semaine prochaine sur ILTVSW… Oups, pas encore tranché, désolée.

 

Matt LeBlanc (Matt LeBlanc)

 

Titre/Title : Episodes (2011 – )
Créateurs/creators : David Crane et Jeffrey Klarik
Cast: Matt LeBlanc (Matt LeBlanc)
Maths : 4 saisons/seasons
Chaîne/Network: Showtime, OCS en France

 

Dear Matt,

Sometimes you need a friend. Sometimes you need to be a friend. And sometimes you need both. The third category often happens between January and April. That is for people living under the rule of the Paris meridian. Because what they experience during those shitty months is made of nothing but wet & cold without scones & tea & Benedict Cumberbatch stuff. Don’t be offensed if I didn’t mention your name in this list Matt from the show Episodes. You have at least something more than him, you are one of my BFFF aka Best fiction friends forever.

There is a question I am sure you are not going to ask. To what do I owe this honor ? Obviously Matt LeBlanc, The Matt LeBlanc, from THE show that has made more for us to understand the true meaning of friendship than most of our own friends is a natural candidate to BFFFship. Plus he is a never dying TV star.

That’s what we thought. Before watching Episodes. A show in which Matt LeBlanc (yes, THE) is playing is own role in the era of the Cumberbatchmania. In other words in a world where people are tweeting : « Can you believe that Joey finally turned out to be that grey-haired old man ? » And that was before the San Francisco start-up announced that soon they will be able to tweet up to 10 000 characters. I know Matt, you do no want to read a Friends & gerontology essay. Me neither. Anyway even under the Paris meridian an universal truth is true. Being fifty sucks. The odds are things will only get worse. Even, say for Doug Ross/George Clooney.

That’s why we need you. And you need us. When we are down and feeeeeeeeeling blue because of the F (biiiip) wet & cold weather with no scones & tea & BC stuff, we can still hang out with you. Under the sun of LA. In a Hollywood studio. Or in your Malibu beach house. And be the witnesses of your hilarious and desperate attempts to survive in the ruthless world of show business.

Because you are fighting for a job perfectly aware that the best one you ever had is behind you. You are both arrogant and fragile. Self-obsessed, a seduction addict, a jerk. Aka terribly human. This is what people call a win win situation. And probably a new definition of friendship…

Next week in ILTVSW… Oops, not decided yet, sorry.

ILTVSW best Best Fiction Friends Forever Winter 2015

5 Avr

FRA/ENGLISH

Chers sériephiles,

C’est la pause de Printemps pour I love TV so what ? Le blog sera de retour le dimanche 10 mai avec … Une petite idée ? En attendant, pourquoi ne pas participer à l’élection du meilleur BFFF hiver 2015 ? Vous pouvez voter en utilisant le formulaire contact ci-dessous. A bientôt !

Je suis également très curieuse de savoir si, comme moi, vous avez craqué pour Togetherness, Gomorra, American Crime, Bloodline.

Et, enfin, je ne résiste pas au plaisir de réinviter trois créateurs de séries français Hervé Hadmar et Marc Herpoux (Les Témoins) et Arnaud Malherbe (Chefs).

Dear series addicts,

It’s Spring blog break for I love TV so what ? The blog will be back Sunday, May 10th with … Take a guess. Meanwhile, you can vote for the best BFFF winter 2015. Using the contact form below. See you soon !

I would also be happy to know if you shared my crushes for Togetherness, Gomorra, American crime, Bloodline.

Finally I can’t resist the pleasure to share again my interviews with three French drama creators Hervé Hadmar and Marc Herpoux (Les Témoins) and Arnaud Malherbe (Chefs).

Carol … BFFF Weekly 52 : Sorry really is the hardest word

Deacon … BFFF Weekly 53 : Because that’s what friends are for …

Jimmy … BFFF Weekly 54 : Friendship can be at first sight too

Claire … BFFF Weekly 55 : Satan wears dresses too 

Kimmy … BFFF Weekly 56 : Peanut butter > Tofu

Votre/Your Vote

BFFF Weekly 52: Sorry really is the hardest word

1 Fév

FRA/ENGLISH

Chère Carol,

Je suis sincèrement désolée. Je suis une mauvaise personne. Je ne crois pas en Dieu (à tout hasard, si Vous existez, la phrase précédente n’est pas une affirmation politique mais plutôt un truc métaphysique si l’on admet que l’intuition féminine n’a rien de rationnel et s’accorde sur le fait que c’est un très joli mot). Cela dit, je tente la confession car Carol de la série Episodes, vous êtes l’un de mes BFFF/Personnages préférés pour toute la vie à qui j’écris chaque semaine et je souhaite vraiment que vous me pardonniez.

C’est dangereux les premières impressions. Quand je vous ai rencontré, je me suis dit : donc, on peut vivre le vrai rêve hollywoodien c’est-à-dire prétendre que le yoga est cool mais choisir de faire sa gym en se promenant dans Runyon Canyon, sur les hauteurs de Los Angeles, avec sa BFF en abordant exclusivement des sujets existentiels comme … l’Homme (comprendre ici prosaïquement individu de sexe masculin). Et, comme les cool kids, dédaigner le tapis rouge car c’est dans les writers’ rooms que les choses excitantes se déroulent réellement … Et, pourtant, être au fond du trou. Magistralement. Autrement dit, être une fille qui passe sa vie à dire oui pour conserver son fauteuil de décideuse dans un studio ou en obtenir un plus grand. Même si cela implique d’accepter des trucs à se faire élire miss d’un service de pré gériatrie ou de porter des chaussures à plateforme en dehors de Halloween …

Oui, j’allais être cette fille hautaine, Carol. Et vous tenir un discours moralisant. « Carol, tu dois arrêter. Tu n’es pas simplement une jolie blonde qui fait du 32 (en jeans, pas en escarpins), il faut commencer à utiliser un truc appelé le cerveau ». Et puis, j’ai eu une révélation.

J’ai fait connaissance involontaire avec le bitume. Littéralement. Une énorme chute devant des tonnes de gens forcément morts de rire. Parce que oui, cela aurait pu être eux mais cela a été vous … Et comme dans un bon film de Woody Allen, j’ai atterri dans une autre dimension. J’ai réalisé que j’avais tout faux. Que c’est vous qui devriez être mon mentor, Carol.

En général, c’est vrai, les mentors sont sages et parfaits. C’est n’importe quoi, en fait, non ? Sérieusement qui peut bien croire que même Boudha survivrait dignement à disons une humiliation publique dans un environnement aussi hostile qu’Hollywood. Un monde dans lequel la définition du Zen est qu’un type comme Ari Gold arrive à contenir le mot qui commence par un F au moins pendant le cinq premières minutes de l’office de Chabbat.

Carol, la vérité est que nous avons désespérément besoin de filles comme vous pour nous aider à gérer nos challenges, nos tentatives et nos échecs. Pas seulement car cela fait du bien de nous rappeler qu’il existe gens qui croient sincèrement que tout ce qui ne nous tue pas, nous rend plus fort. Mais, surtout, car rire est le meilleur moyen de commencer à nous sentir mieux …

La semaine prochaine sur ILTVSW … Oups, pas encore tranché, désolée.

 

Kathleen Rose Perkins (Carol Rance) with Tamsin Greig (Beverly Lincoln)

 

 

Titre/Title : Episodes (2011 – )
Créateurs/creators : David Crane et Jeffrey Klarik
Cast: Kathleen Rose Perkins (Carol Rance)
Maths : 4 saisons/seasons
Chaîne/Network: Showtime, OCS en France

Dear Carol,

I am so sorry. I am such a bad person. I do not believe in God (if You do exist though, the previous sentence was not a political statement but more a metaphysical stuff if we admit that there is nothing to be rationally understood in feminine intuition and also accept the fact that it is such a lovely word). But I am trying the confessing technique because Carol from the show Episodes you are one of my BFFF/Best fiction friends forever and I really would like you to forgive me.

First impressions are dangerous. When I first met you I thought to myself : so you can be living the the true Hollywood dream, meaning pretending yoga is so cool but secretly chose to hike and chat mainly about existancial stuff like … men with your BFF in Runyon Canyon, LA. Or, like the cool kids, don’t give a damn about the Red carpet because, as we all know, the really hot stuff is mainly happening in writers’ rooms. And yet, be a mess. A huge mess. Who basically keeps saying « yes » to preserve her TV exec job while trying to get a bigger one. Even if it implies things that could get her elected Miss of a pre geriatric unit or wearing platform shoes in other circumstances than Halloween …

I was going to be that patronizing person Carol. And give you the talk. « Listen Carol you need to stop. See you are not only a perfect size – 4 lovely blond. You must start using a thing called brain. » And, then I had a revelation. I involuntarily met with a Parisian sidewalk. Literally. The kind of huge fall in front of a ton of people who can help laughing out loud. Because, yes, it could have been them but it’s you … And like in a good Woody Allen movie I traveled in another dimension. And realized I was 100% wrong … You should be the one mentoring me, Carol.

Mentors are usually perfect & wise. Isn’t that bullshit ? Because seriously who’s going to believe that even Buddha ever experienced the pleasure of say a public disgrace in the Hollywood kind of hostile world you live in and managed to keep his dignity. An environment where Zen is say Ari Gold not saying the F word during the first five minutes of the Shabbat service …

So Carol, the truth is that we desperately need girls like you to help us to deal with challenges, attempts and failures. Not only because it feels good to remember that some people actually do believe that what doesn’t kill us makes us stronger. But most of all because laughing is the best way to start feeling better …

Next week in ILTVSW … Oops, not decided yet, sorry.

%d blogueurs aiment cette page :