Tag Archives: The Pacific

ILTVSW best Best Fiction Friends Forever spring/summer 2014 vote

29 Juin

FRA/ENGLISH

 

Si même Don va à la plage ... / If even Don goes to the beach ...

Même Don va à la plage … / Even Don goes to the beach …

 

Chers sériephiles,

C’est la pause d’été pour I love TV so what? Le blog sera de retour le dimanche 7 septembre avec ses BFFF et une nouveauté … En attendant, pourquoi ne pas participer à l’élection du meilleur BFFF printemps/été 2014. Vous pouvez voter en utilisant le formulaire ci-dessous.

Bel été à vous tous !

 

Dear series addicts,

It’s summer blog break for I love TV so what? The blog will be back Sunday September 7th with its BFFF and something new … Meanwhile, you can vote for the best BFFF spring/summer 2013. Using the contact form below.

Have a great summer !

 

BFFF spring/summer 2014

Louie … BFFF Weekly 45 : Are you a character for real (2)?

John & Dick … BFFF Weekly 44 : For you guys only

Abbey … BFFF Weekly 43: The awesome Abbey road

Daniel … BFFF Weekly 42 : Present is the present

Larry … BFFF Weekly 41: True friendship hurts … sometimes

Bill … BFFF Weekly  40: Without love where would we be now?

Peggy … BFFF Weekly 39: The girl & the ponytail & us

Cristina … BFFF Weekly 38 : Start smiling that’s what friends are for

Carmela … BFFF Weekly 37: Bangs bangs style

Thomas … BFFF Weekly 36: Not only for your eyes

Toni … BFFF Weekly 35: What a wonderful world … if we want

Mindy … BFFF Weekly 34: Be girly if you are a man

 

BFFF Weekly 44: For you guys only

8 Juin

Gentlemen

FRA/ENGLISH

Depuis toujours, j’adore le jeu Et si? Même s’il appartient au monde magique. Ou, précisément, parce qu’il appartient au monde magique. Un endroit bien connu pour être plus fort que New York dans la catégorie fabrique à rêves. Tout ou presque y est possible. Une rencontre entre Billy Wilder et Tina Fey, par exemple. Et si cela est possible, pourquoi le Sergent John Basilone de la série The Pacific ne pourrait-il pas prendre un verre avec le Major Dick Winters de la série Band of Brothers? Et s’ils pouvaient se rencontrer, pourquoi le rendez-vous n’aurait-il pas lieu dans un petit troquet parisien?

Je serais assise à la table d’à côté et je ne perdrais pas une miette de votre conversation. Je parie que cela serait un échange honnête. Une discussion élégante. Mais, essentielle. Faites des fantômes de ceux des vôtres que vous n’avez pas pu sauver. De décisions qui auraient pu être différentes. De gratitude, aussi. J’enregistrerais chaque mot. J’ai bien conscience que ce n’est pas ce que font les gens bien élevés. Mais, vous êtes parmi mes BFFF/Personnages préférés pour toute la vie à qui j’écris chaque semaine. Et, de toute manière, dans le monde magique l’étiquette est forcément différente.

Pourquoi cette rencontre impossible est-elle si importante à mes yeux? Je ne peux évidemment pas trop entrer dans les détails pour éviter de ruiner le plaisir des lecteurs qui n’ont pas encore fait votre connaissance. Mais, je peux dire que vous êtes tous les deux des hommes inoubliables. Des hommes du bon vieux temps. Mais pas des bons vieux jours. Vous êtes deux héros de la pire guerre jamais survenue sur terre. La Seconde guerre mondiale. Mais, ce n’est pas la raison. Nous le savons tous, elle a concerné de nombreux hommes. Des millions, même.

La raison, c’est cette humanité en vous que vous êtes parvenus à préserver dans la fureur de la plus inhumaine des créations du genre humain. Major Winters, il est certain que la route a été longue de la Normandie du Débarquement jusqu’en Allemagne où les choses se sont terminées pour vous. Sergent Basilone qu’y a-t-il donc dans le cœur d’un homme qui a trouvé son bel amour et décidé, malgré tout, de retourner combattre dans l’enfer du Pacifique?

Si tout cela était pour de vrai, j’interromprais votre échange fascinant pas pour demander un selfie historique, ni même une simple photographie. Mais pour vous poser une seule question. Quelle est la formule magique? Le secret des hommes biens. La guerre pose principalement la question de la mort. Vous avez toujours fait le choix de la vie. Du respect de l’autre. Du respect de vous-même. Vous avez donné. Partagé. Pensé. Surmonté. Pardonné sans oublier. Et, en 2014, j’ai le sentiment que ce type de comportements pourrait être extrêmement utile. Mais, c’est un rendez-vous pour de faux. Tristement. Cheers, gentlemen.

La semaine prochaine dans ILTVSW… Oups, pas encore tranché, désolée.

 

 

Jon Seda/John Basilone

Jon Seda/John Basilone

 

 

Damian Lewis/Dick Winters

Damian Lewis/Dick Winters

 

 

Titre/Title: The Pacific (2010)
Créateur/creator: Bruce McKenna
Cast: Jon Seda (John Basilone)
Maths: 1 saison/season
Chaîne/Network: HBO

Titre/Title: Band of brothers (2001)
Créateurs/creatosr: Steven Spielberg & Tom Hanks
Cast: Damian Lewis (Dick Winters)
Maths: 1 saison/season
Chaîne/Network: HBO

Gentlemen 

I have always loved the what if game. Even though it belongs to the fantasy world. Or precisely because it belongs to the fantasy world. A well-knowned and cherished place because it even beats New York as a dream machine. Pretty much every thing can happen there. A meeting between Billy Wilder and Tina Fey. Done. And if this is possible it means that why couldn’t you Sergeant John Basilone from the show The Pacific have a drink with major Dick Winters from the show Band of brothers?

And if you two can meet why wouldn’t the reunion take place in a little Parisian café? And I would be sitting at a table next to you two and carefully listen to your conversation. I bet this would be an honest talk. An elegant talk. But an essential talk. Full of the ghosts of the guys you couldn’t save. Of the decisions you should have taken differently. Of thankfulness. I wouldn’t miss a word. I know this is not what well-raised people do but both of you are among my BFFF/Best Fiction Friends Forever. And in fantasy world people have a different conception of the proper ways of acting in life.  

Why is this what if encounter so important to me? Obviously, I cannot go into too many details because I do not want to ruin the pleasure of those of the readers who haven’t met you yet but I safely can tell that you both are unforgettable men. Old days men. From not good old days. You were both heroes in the worse war which ever took place on planet earth. WWII. This is not the reason. As we all know a lot of men were involved. Millions of them. 

The reason is the humanity you managed to preserve in the midst of the most inhuman creation of mankind. Major Winters it sure has been a long road from the battlefield of the Normandy D-Day to Germany where the all thing ended for you. Sergeant Basilone what’s in the heart of a man who found true love and yet decided to go back and fight in the Pacific nightmare? 

If this was for real, I would interrupt your fascinating exchange not for an historical selfie, not even a photograph but to ask you one single question. What is the magic formula? The good men formula. War is mostly about death. And you two made it about life. About respecting the others. About respecting yourself. About giving. About sharing. About thinking. About overcoming. About forgiving & never forgetting. And in 2014, even in peacetime, I have the feeling that this kind of behavior could be tremendously useful. Sadly this not for real. Anyway, Cheers gentlemen. 

Next week in ILTVSW… Oops, not decided yet, sorry.

BFFF Weekly 13: an anti Rambo, a journey

23 Juin

Cher PFC Robert Leckie

FRA/ENG

C’est tout à fait inhabituel mais je vais débuter ma lettre hebdomadaire par une déclaration. J’ai un respect considérable pour vous  soldat première classe Robert Leckie de la série The Pacific. Pas seulement pour l’individu que vous êtes mais aussi pour la manière dont vous vous comportez professionnellement. Vous êtes l’un de mes BFFF/Personnages préférés pour toute la vie à qui j’écris chaque semaine. Je reconnais volontiers que c’est un peu brutal comme introduction. Donc essayons d’être cartésien. Nous sommes à peu près tous d’accord sur un point, un peu d’organisation ne peut pas nuire à la pensée.

Tout d’abord, j’ai le sentiment que nous avons énormément à apprendre de gars comme vous. Vous les anti Rambo qui ne vous en vantez même pas. Votre truc? Certainement pas les muscles. Mais tellement de courage. Et d’humilité. Vous devriez hurler: « Écoutez, nous avons combattu à Guadalcanal. Êtes-vous au moins capable d’épeler correctement le nom de cette île? Ou de la localiser dans l’océan Pacifique? Non, évidemment vous ne pouvez pas. Comme vous ne pourriez pas non plus l’emporter contre le genre de moustiques qui s’épanouissent dans cet enfer sur Terre. »

Je parie que même si vous aviez un compte Facebook vous ne feriez pas mention de tous vos exploits dans votre profil. Et il y a une bonne raison à cela. Vous êtes un soldat hors du commun car malgré les horreurs dont vous avez été témoin vous vous êtes débrouillé pour revenir en homme meilleur. Bien sûr vous avez dû séjourner dans un type un peu particulier d’hôpital militaire. Un endroit où l’on soigne les âmes. Parce que vous ne pouviez pas supporter un jour de plus sous la pluie et les bombardements.

Plus de soixante ans après la Seconde guerre mondiale, votre parcours constitue une puissante source d’inspiration. Nous traversons des temps difficiles mais la plupart de nos contemporains peuvent encore commander un double cheeseburger, consommer des insectes par choix ou hurler sur Twitter qu’ils sont terriblement déçus par le dernier épisode de Lost. Nous vivons dans un monde organisé autour de l’individu. Vous avez passé l’essentiel de votre guerre à tenter de protéger vos frères d’armes. Vous y êtes parvenu sans perdre votre humanité. Pas facile. Mais vous l’avez fait.

Je vous respecte aussi comme journaliste. Prenez les lettres que vous avez écrit à Vera, la fille de vos rêves. Ces lettres, du grand journalisme. Votre écriture est formidable. Et quel témoignage sur l’abomination de la guerre. Anti Rambo, probablement. Grand homme sûrement.

La semaine prochaine dans ILTVSW… Oups, pas encore tranché, désolée.

PS: PFC Robert Leckie a réellement existé.

 

Titre/Title: The Pacific (2010)
Créateur/creator: Bruce McKenna
Cast: James Badge Dale (PFC Robert Leckie)
Maths: 1 saison/season
Chaîne/Network: HBO

Dear PFC Robert Leckie

This is very unusual but I feel like starting this week letter by a statement. I have a tremendous amount of respect for you, Private first class Robert Leckie from the show The Pacific. And not only for the person you are but also for the way you behave professionally. You are one of my BFFF/Best fiction friends forever. I know that’s a bit blunt. Point taken. So lets try to be more Cartesian. We all agree, thoughts are better when organized a little.

First of all, I have the feeling we all have so much to learn from guys like you as individuals. You the anti Rambo guys that do not even want to take credit for it. Not that much muscles. But, man, so much bravery and humility. You should be screaming : « Hey we fought at Guadalcanal. Can you even spell the name of this island? Or locate it in the Pacific ocean? No you can’t. Neither could you win the fight over the kind of mosquitos who happen to live happily ever after in this hell on the earth. »

Even if you had a Facebook account you would not mention this kind of stuff in your profile. There is a reason why. You are an extraordinary type of soldier because despite the horror you witnessed  you managed to become a better individual. It took you a little stay in a special kind of military hospital. A place where the souls were cured. Because you could not stay one more day chatting with the evil under the rain and the bombs.

And more than sixty years after WW2 ended, this is inspiring. The times we live in are not funny but most of us are still able to order a double cheeseburger, eat insects by choice, scream on Twitter because we are sooooo disappointed by the Lost finale. We live in a world where it is all about us as individuals. You spent your war mostly trying to protect your fellow soldiers. And you did so without loosing to much of your humanity. Not easy. But you made it.

I also respect you as a journalist. Take the letters you wrote to Vera the girl of your dream. These letters were great pieces of journalism. Your writing, just awesome. And what a testimony about war ugliness. Anti Rambo, yes. But great man.

Next week in ILTVSW… Oops, not decided yet, sorry

PS: PFC Robert Leckie existed for real.

%d blogueurs aiment cette page :