Tag Archives: Virginia Johnson

BFFF Weekly 59 : Tinder is so 2014

13 Sep

FRA/ENGLISH

Cher Dan,

Le destin est un truc puissant, Dan Logan, de la série Masters of Sex et dernier en date de mes BFFFs (Personnages préférés pour toute la vie à qui j’écris souvent). Imaginez que Blaise Pascal soit né disons il y a trente ans, quelque part dans le monde occidental. Il serait certainement un junkie des séries. Et parce que c’est le genre de type qui est bon dans tout ce qu’il entreprend (P… de génies) il aurait forcément choisi parmi ce qui se fait de mieux et, donc, regardé Masters of Sex. Et… boum, il se serait effondré. C’est logique de surréagir lorsque l’on consacre autant de journées et d’heures de travail à élaborer une théorie et que l’on découvre qu’on a tout faux. Non, le cerveau n’est pas l’organe vital le plus important chez un être humain. Oui, le coeur peut concourir dans cette catégorie (*). Et quand vous êtes un homme et que c’est Josh Charles qui vous met au parfum, forcément c’est ce que l’on appelle cliniquement, un traumatisme.

Quoi qu’il en soit, Dan Logan, je suis à peu près certaine de ne pas croire en dieu et à peu près convaincue aussi, qu’une sorte de force mystérieuse est responsable des dysfonctionnements sur la planète et de votre perfection. Donc, prétendons pour les besoins de cet exercice, que le philosophe français ait pu regarder la série de là où il se trouve. Il a sûrement été excité par les saisons 1 et 2. Au point de frimer un peu en lançant à ses amis de très longue date : « Vous voyez, j’avais raison. La science triomphe toujours ! » Et, ensuite, drôlement regretté les bières qu’il n’aura pas pu boire. Mais ça, c’était avant vous, Dan Logan. Avant la saison 3. Avant qu’un truc qui s’appelle l’amour ne fasse son entrée dans Masters of Sex. Vous avez bouleversé la donne. Vous excellez à ce jeu-là. Et vous faites du bien à la série.

Voyez-vous après les deux premières saisons, nous avons maintenant compris que c’était débile de détester les graphiques, les statistiques et les bases de données à l’école parce que la preuve est faite qu’un jour, ils peuvent nous fournir des plaisirs dont nous ignorons encore l’existence. Mais il était également vital de découvrir que Tinder n’est pas le seul horizon qui s’offre aux relations et que la magie peut survenir lorsqu’on l’attend le moins. Dan Logan, vous êtes cette magie. Je ne dirai pas pour qui car je ne souhaite ni être une balance, ni une fournisseuse officielle de spoilers. La saison 3 touche à sa fin et l’une des leçons que j’ai apprise est que les personnages sont des outils bien plus puissants que les cliffhangers.

La semaine prochaine dans ILTVSW… Oups, pas encore tranché, désolée.

(*) Petite précision Josh Charles, pardon, Dan Logan, je suis parfaitement consciente que la pensée (hi hi hi) de Blaise, est un peu plus complexe que ça mais vous savez comme nous sommes nous, les journalistes…

Josh Charles (Dan Logan)

Titre/Title: Masters of Sex (2013)
Créateur/creator: Michelle Ashford
Cast: Josh Charles (Dan Logan)
Maths: 3 saisons/seasons
Chaîne/Network: Showtime, OCS (France).

Dear Dan,

Destiny is such a powerful thing, Dan Logan from the show Masters of Sex and newbie BFFF (Best Fiction Friend Forever). Imagine Blaise Pascal was born say thirty years ago somewhere in the occidental part of the world. He surely would have been a TV junkie. And because he obviously would be good at whatever he does (F… geniuses) he would have picked the greatest stuff and logically met with Masters of Sex. And then… boom fallen apart. Because when you put that amount of your life and that many work hours in elaborating a theory, that’s the kind of overreaction you can have when you discover that you got it all wrong. No the brain is not the most vital organ in a human being. Yes, the heart is (*). And when you are a man and ear it from Josh Charles, well, it hurts.

Anyway I am pretty sure that I do not believe in god and pretty sure also that some kind of mysterious force is accountable for all the mess on the planet and you being perfect, so let’s pretend for the sake of I love TV so what ? that the philosopher was able to watch the show from wherever he is now. He was so excited by season 1 and 2. Telling his pals : « See, I was right ! Science always win ». And he would have badly regretted the beers he couldn’t have. That was before you Dan Logan. Before season 3. Before something called loved made its entrance in Masters of Sex. You are a real game changer this season. You are good at that. And you are good for the show.

See after the first two seasons, we now understand that it was stupid to hate graphics, statistics and data at school. Because one day they can provide us unexpected and addictive stuff. But it is also very important to discover that Tinder is not the only futur for relationships and that magic can happen when you least expect it. Dan Logan you are that magic. I won’t say for who because I will never be a snitch or a spoiler provider. Season 3 is soon ending and the lesson I have learned is that characters are much more powerful tools than cliffhangers.

Next week in ILTVSW… Oops, not decided yet, sorry.

(*) Just so you know Josh Charles, oops sorry, Dan Logan I am perfectly aware that Blaise’s work is a little bit more complex than that but, you know us, journalists…

Retrouvez ce billet dans la sélection Séries Mania

BFFF Weekly 40: Without love where would we be now ?

20 Avr

Cher Bill

FRA/ENGLISH

Bill, Bill, Bill la vie est pavée d’échecs. Essentiellement. Le succès peut surgir. De temps en temps. Mais, le plus souvent, tout demeure une question de potentiel. Et, aussi surprenant que cela puisse paraître pour un scientifique à la renommée mondiale comme vous, Bill Masters, de la série Masters of Sex, vous êtes très concerné par la troisième hypothèse. C’est la raison pour laquelle vous n’êtes encore qu’éventuellement l’un de mes BFFF/Personnages préférés pour toute la vie à qui j’écris chaque semaine, ici.

Ne prenez pas la peine d’exhiber votre diplôme de la fac de Rochester, Bill, je ne suis pas encore prête à prendre une décision définitive vous concernant. Rangez vos stats. Epargnez-moi également votre regard condescendant et n’essayez pas, non plus, de me menacer avec votre stéthoscope … Rien de tout cela ne marchera, Bill.

A cet instant, je peux vous imaginer convoquant une petite réunion d’urgence avec vos neurones. Mais, qui est donc cette fille? Pourquoi n’est-elle pas impressionnée? Pour quelle raison la magie de la blouse blanche n’opère-t-elle pas? Devrais-je essayer le regard Droopy du doc Ross? ou le sourire sarcastique du doc House? Evidemment, comme même vos neurones, et presque tout votre entourage, sont incapables de vous résister, ils répondraient en coeur: Oh Bill, comme vous voudrez, votre esprit supérieur a toujours raison, de toute façon. Et vous, de soupirer, un peu désespéré, quand même. Et eux, de lancer: Comment peut-elle donc être aussi ingrate? 

Il faut vous rappeler que c’est en tant que contemporaine du XXIe siècle que je vous écris … Une ère dans laquelle un roman signé par une romancière consacré à son choix librement éclairé de zapper l’étape sexe est devenu un best seller. Oui, c’est ça Bill, asseyez-vous. Quelle honte, quel gâchis, tout votre travail ainsi délibérément ignoré. Respirez, Bill. Tenez, prenez un verre d’eau. Et concentrons-nous, pour essayer de faire quelque chose de votre potentiel.

Peut-être, devriez-vous reconsidérer vos relations extra professionnelles avec les femmes. Dans la vie de tous les jours, vous n’êtes plus docteur Love mais un c ****** de classe internationale. Avec la femme que vous aimez comme avec celle que vous avez épousé. Et si vous tentiez un instant de connaître les choses du coeur comme vous maîtrisez celles du corps? C’est une proposition folle, je sais, Bill. Mais, ce n’est pas cela la définition de la science, la vraie?

La semaine prochaine dans ILTVSW… Oups, pas encore tranché, désolée.

 

Michael Sheen/Bill Masters – Lizzy Caplan/Virginia Johnson

 

Titre/Title: Masters of Sex (2013-    )
Créateur/creator: Michelle Ashford
Cast: Michael Sheen (Bill Masters)
Maths: 1 saison
Chaîne/Network: Showtime

Dear Bill

Bill, Bill, Bill life is a lot about failure. Sometimes about success. And most of the time about potential. And, as amazing as it sounds for a worldwide known scientist, Bill Masters from the show Masters of sex you belong to the third category. For me you are a possible BFFF/Best fiction friend forever. 

Do not even bother to show me your Rochester Med School diploma, Bill, I am not yet ready to change my mind. No stats either. And do not even give me your bossy look. Or try to frighten me with your stethoscope…. It is not going to work Bill.

I can picture you calling a meeting with your neurones. And asking: who is this damn girl? Why isn’t she impressed? Why isn’t the white blouse magic working? Should I try the droopy dr Ross look or the sarcastic smile of dr House? And your neurones would spontaneously answer: Oh Bill, whatever, your decision will be perfect. That’s because they can’t resist you. Very few people can, we won’t blame them. And you would sigh, a bit discouraged. And they would go on: How can she be that ungrateful? 

Man, remember, I am writing as a woman of the 21th century … An era where a novel about a woman writer deliberate choice not to have sex became a best seller. Yes, sit down, Bill. Breath. What a shame, what a waste of the work of a lifetime … Have a glass of water, Bill. And, let’s focus on the best way to do something valuable with your potential.

Maybe you should reconsider your out of the lab relationships with women. In every day life you are no more doctor Love but a world class ass ****. Both with the one you are in love with and the one you are married to. What if you decided to understand the love as in feelings as you understand the love as in sex? I know it sounds crazy. But isn’t science all about that?

Next week in ILTVSW… Oops, not decided yet, sorry.

%d blogueurs aiment cette page :