Tag Archives: Arte

ILTVSW craque aussi pour/also loves… Hatufim

5 Mai

FRA/ENG

Merci Arte. Qui aurait dit que la chaîne européenne allait finir par devenir l’antenne la plus pop du paysage audiovisuel français? Grâce à une sélection de séries de plus en plus pointue, elle s’est imposée comme the chaîne to watch pour les séries addicts. Dernière pépite diffusée par Arte: Hatufim ou Prisonniers de guerre en VF qui débute jeudi à 20h50. Une série audacieuse, âpre et complexe qui aborde un sujet méconnu: le retour à la vie et à la vie civile de soldats israéliens otages libérés. Créée par Gideon Raff, elle a inspiré la série américaine Homeland, dont le scénariste est également co-auteur. Mais quand l’Américaine carburait à la paranoïa post-11 septembre, l’Israélienne pose subtilement la question de la possibilité du retour parmi les leurs de soldats traumatisés par dix-sept ans de captivité. Hatufim, plus intimiste aussi au plus près de Uri, Nimrod, Amiel et de leurs familles.

Série made in Israël. Assez surprenante et perturbante.

Potentiel BFFF (Personnage préféré pour toute la vie): non négligeable. À regarder : pour découvrir, pour trembler, pour réfléchir.

La semaine semaine prochaine dans ILTVSW… Oups, pas encore tranché, désolée.

 

f1c031f1ac0dfb1eba57bb9300f71cf9

 

 

Titre/title: Hatufim (2009-2012)
Createur/Creator: Gideon Raff
Maths: 2 saisons/seasons
Chaîne/Network: Keshet Broadcasting/Arte

Well, thank you Arte. Who would have thought that the European cultural broadcaster would become the most trendy place on French TV? Its subtle selection of foreign TV shows allows Arte to claim the title of the place to be for any respectable TV Shows addict. If you still hardly believe it, please watch Hatufim starting this thursday at 8.50 pm. A daring, tough and complex show telling the story of Israeli soldiers coming home after seventeen years of captivity. A highly sensitive subject… Created by Gideon Raff, Hatufim inspired the American TV show Homeland that Raff also coproduces. Unlike Homeland, a thriller focused on the aftermath of 9/11, Hatufim raises the issue of coming back in the Israeli society after such a trauma. It centers around Uri, Nimrod, Amiel and their families, around every day life struggle for survival of kidnapped soldiers.

Made in Israël TV show. Surprising and perturbing.

BFFF (Best fiction friend forever) potential : real. To watch to discover, to freak out, to think.

Next week in ILTVSW… Oops, not decided yet, sorry.

ILTVSW craque aussi pour/also loves… Real Humans

31 Mar

FRA/ENG

Hans est attiré par Mimi. Mais, Mimi aime Leo. C’est un énorme problème mais ce n’est pas son plus gros problème. Non, Arte, la chaîne de la culture, n’a pas choisi de se réinventer en diffusant des séries sentimentales aussi complexes qu’une équation à une inconnue. Car le gros problème de Mimi est qu’elle est un « hubot » « hu » pour humain, « bot » pour robot. Et que, comme ses nombreux amis, elle étouffe dans sa peau en plastique d’humanoïde et rêve d’avoir une vie, une vraie. Comme celle de la famille Engman, les êtres humains qui l’ont achetée pour se débarrasser de leurs tâches domestiques.

Quand Mimi et ses amis s’énervent, c’est forcément désagréable pour nous les humains… Même lorsqu’ils ne s’énervent pas d’ailleurs car ces hubots nous renvoient à nos faiblesses, nos lâchetés et nos renoncements. Et, c’est assez terrifiant. Série venue de Suède. Perturbante et intéressante.

Potentiel BFFF (Personnage préféré pour toute la vie): réel. Regarder : pour trembler, pour réfléchir, pour sourire.

La semaine prochaine dans ILTVSW… Oups, pas encore tranché, désolée.

Titre/Title: Real Humans (depuis/since 2011)
Créateur/Creator: Lars Lundström
Maths: 1 saison/season 10 épisodes
Chaîne/Network: STV1
En France: à partir du jeudi 4 avril à 20h50 sur Arte

Hans has a crush on Mimi. But Mimi loves Leo. That’s a big problem but not her biggest concern. No, « Arte », the french german cultural television network, did not change its editorial policy and suddenly decided to forget opera and broadcast soap opera. Because the only big problem Mimi has to face is her « hubot » status. « Hu » for human, « bot » for robot. Like lots of her friends, she cannot stand anymore her plastic skin and dreams of a real life. A life like the one of the Engman family, the real humans who bought her to do their housekeeping.

When Mimi and her friends get mad, it is not good for us, the real people. Even when they do not, though. Because these hubots remind us of our weaknesses, cowardices and self-denials. And this is quite terrifying. Made in Sweden TV show. Interesting and perturbing.

BFFF (Best fiction friend forever) potential: real. Watch to freak out, to think, to smile.

Next week in ILTVSW… Oops, not decided yet, sorry.

%d blogueurs aiment cette page :