Tag Archives: Greg Poehler

ILTVSW best Best Fiction Friend Forever fall/winter 2014

14 Déc

FRA/ENGLISH

Chers sériephiles,

C’est la pause de Noël pour I love TV so what ? Le blog sera de retour le dimanche 18 janvier avec un nouveau BFFF/Personnage préféré pour toute la vie. Une petite idée ? En attendant, pourquoi ne pas participer à l’élection du meilleur BFFF automne/hiver 2014. Vous pouvez voter en utilisant le formulaire contact ci-dessous.

Je suis également très curieuse de savoir si, comme moi, vous avez craqué pour P’tit QuinquinThe Affair ou Black-ish ou éclaté de rire devant certaines scènes de Marco Polo.

Et, enfin, je ne résiste pas au plaisir de réinviter un auteur américain de comédie et deux créateurs français de drama Greg Poehler, Bruno Nahon et Rodolphe Tissot.

Joyeuses fêtes !

 

The great people of The West Wing © NBC

 

Happy Holidays !

 

Dear series addicts,

It’s winter blog break for I love TV so what ? The blog will be back Sunday January 18th with a new BFFF/Best fiction friend forever. Take a guess. Meanwhile, you can vote for the best BFFF fall/winter 2014. Using the contact form below.

I would also be happy to know if you shared my crush for The Affair or Black-ish and LOLed in front of some scenes from Marco Polo.

Finally, I can’t resist the pleasure to share again my interviews with an American comedy author and two French drama creators Greg Poehler, Bruno Nahon and Rodolphe Tissot.

 

ILTVSW special guest star : Greg Poehler
ILTVSW special guest stars : Bruno Nahon et Rodolphe Tissot

 

Votre/Your BFFF  

 

Polly … BFFF Weekly 51: This is a dream job request
Alicia … BFFF Weekly 50: Too good yet true
Will … BFFF Weekly 49: Almost isn’t good enough, right?
Libby … BFFF Weekly 48: Second chances should come by three
John … BFFF Weekly 47: The best is yet to come
Marin … BFFF Weekly 46: The bear factor

 

Votre/Your Vote

 

ILTVSW guest star: Greg Poehler (VF)

2 Nov

FRANÇAIS

Greg Poehler, le créateur et showrunner deWelcome to Sweden était à Fontainebleau, en juillet dernier, invité par le festival des scénaristes français Série series. ILTVSW a eu la chance de le rencontrer et de discuter avec lui de comédie, d’écriture, de coproduction et de comédies romantiques.

Alors qu’Arte diffuse en ce moment Lilyhammer, une autre série qui raconte le quotidien d’un autre Américain qui a déménagé dans le Nord de l’Europe, il nous a semblé intéressant d’explorer les défis artistiques que représente une aventure de ce genre.

 

 

 

ILTVSW. Dans quelle mesure une comédie doit-elle trouver sa source dans une expérience personnelle pour bien fonctionner?
Greg Poehler. Je ne sais pas si une comédie a besoin d’être personnelle pour fonctionner. Je pense que l’on peut écrire une bonne comédie sur un sujet qui n’a rien à voir avec sa propre vie ou expérience. Cela dit, je pense que c’est plus facile quand c’est un sujet que l’on connaît. Je fais de la stand up comedy en Suède et aux Etats-Unis et en tant que comédien, on apprend rapidement que plus on est authentique, plus on s’inspire de sa propre vie, plus on est apprécié par le public parce que l’on est plus drôle. Je pense également que lorsqu’il s’agit de soi, on est plus concerné et cela rend ce que l’on écrit meilleur à long terme car on est plus vigilant que si l’on écrivait juste une histoire parmi d’autres.

ILTVSW. L’authenticité est donc le facteur le plus important?
Greg Poehler. Je ne sais pas si c’est le facteur clé. Je sais que je voulais créer une série qui donnait une impression de réalité. Quand je regarde la télévision en général, et les comédies en particulier, l’une des choses que je n’aime pas, c’est lorsque l’on sacrifie l’authenticité au profit du rire. Je décroche. Je ne suis pas adepte du style blague après blague. J’apprécie lorsqu’au contraire, on privilégie la réalité, on freine un peu sur la comédie, même si c’est moins drôle, parce que la vie n’est pas une succession de blagues. On peut espérer cependant qu’à long terme, les téléspectateurs s’attachent plus à une série comme ça. Dans les sitcoms classiques, il y a peu de possibilités d’attachement émotionnel, on peut louper un épisode. C’est un autre type de séries et d’expérience pour les téléspectateurs.

 

Le plus souvent, votre série n’existera pas si ce n’est pas vous qui l’écrivez

 

ILTVSW. La plupart des bonnes comédies à la TV sont créées par des comédiens-auteurs, cela apporte-t-il quelque chose de plus?
Greg Poehler. Je suis convaincu que si vous écrivez pour vous même, vous connaissez vos points forts et donc vous écrivez quelque chose qui sera plus drôle pour vous car de la manière dont vous l’interpréterez réellement. Il est quelque fois difficile quand l’on raconte les blagues de quelque d’autre de le faire de manière authentique. De ce point de vue, c’est un considérable avantage de revendiquer un dialogue et de le trouver drôle. Mais cela peut aussi très bien fonctionner avec un scénario très bien écrit par des auteurs très drôles. Peut-être un peu moins bien, quand même (sourire).

ILTVSW. Vous connaissez vos points forts mais également vos faiblesses et peut-être que vous refuserez de vous aventurer sur ce terrain et que cela sera dommage …
Greg Poehler. Effectivement, je ne suis pas certain que l’on ait envie de cela devant la caméra. Le danger serait de ne pas écrire quelque chose qui repousse nos limites. Cela serait peut-être le seul point négatif, effectivement.

ILTVSW. Comment expliquez-vous le fait qu’il y ait autant de comédiens-auteurs dans le domaine de la comédie et si peu dans le domaine du drama?
Greg Poehler. Les gens qui sont dans la comédie ont tendance à être des auteurs qu’il s’agisse de sketchs ou de stand up. Cela va ensemble. Je pense que le plus souvent, et certainement dans mon cas, votre série ne verra pas le jour si vous ne l’écrivez pas. Et vous ne jouerez pas dedans si vous ne l’écrivez pas. Du coup, on voit de plus en plus de gens qui écrivent leurs trucs pour se voir donner une chance. C’est d’ailleurs, le conseil que je donne à quelqu’un qui voudrait se lancer. Ne comptez pas sur les autres. C’est très rare que quelqu’un écrive le rôle parfait pour vous. En plus, quand on a écrit quelque chose dans lequel on veut aussi jouer, c’est plus difficile de nous dire non. Il faut vraiment être très mauvais pour que l’on nous dise non. (rires).

ILTVSW. La comédie n’est pas un genre facile parce que l’humour est quelque chose d’assez subjectif, comment avez-vous surmonté cela dans Welcome to Sweden
Greg Poehler. Nous avions des scénaristes suédois dans la writing room. Les blagues devaient être jugées drôles par nous tous avant de sortir de la pièce.  Cela dit je ne crois pas que l’on puisse trouver une blague ou une série qui fonctionne partout. Il y a peut-être quelques exceptions à cette règle. Au mieux 70% des gens vont l’aimer. 20% la détester. Et 10% dire qu’elle est OK.  C’est le pronostic le plus optimiste. Nous avons essayé d’écrire des trucs drôles qui fonctionnaient sur les Suédois et les Américains de la pièce en espérant que cela marcherait aussi dans d’autres pays.

ILTVSW. Il semble essentiel de savoir jeter des éléments qui nous sont chers pour écrire une bonne comédie, l’avez-vous fait?
Greg Poehler. Je l’ai fait. Mais, il y en avait peu dans cette première saison. Je voulais surtout qu’elle se termine d’une certaine manière mais j’étais le seul. Je me suis battu dans ce sens aussi longtemps que j’ai pu, et puis, il y arrive un moment où il faut se rendre à l’évidence, j’étais seul contre 12 personnes qui disaient toutes que c’était une mauvaise idée. C’est la limite de la confiance en soi et de la fierté, il faut admettre que peut-être les autres ont raison. Je ne sais pas, je pense toujours que j’avais une meilleure idée (rires)! Je voulais finir sur un cliffhanger. Je ne voulais pas que l’intrigue soit résolue. Pour que les téléspectateurs attendent la saison 2. C’est douloureux. Même à 12 contre 1, je me demanderai toujours si mon plan n’était pas le meilleur.

 

 

ILTVSW. Est-il possible que le processus d’écriture collectif tue de temps en temps la créativité à cause d’une règle de majorité?
Greg Poehler. Cela peut être mauvais. Regardez la bonne télévision américaine de ces dernières années. 30 Rock est vraiment la vision de Tina Fey. Louie est l’unique série contrôlée totalement par une seule personne. Et même Breaking Bad de Vince Gilligan entre dans cette catégorie. Ce sont des formats dans lesquels le contrôle du créateur qui est le seul en charge rend les séries meilleures au bout du compte. Il faut bien entendu que cette personne sache ce qu’elle fait et qu’elle ait du talent. Je dois dire que pour quelqu’un qui n’avait rien fait avant, j’ai eu plus de contrôle qu’aucun auteur dans l’histoire de la télé donc je ne peux pas me plaindre de n’avoir eu que 95% de contrôle. Si vous faites confiance aux gens avec qui vous travaillez et qu’ils disent tous la même chose, il faut prendre du recul, réévaluer et comprendre pour quelle raison ils disent non. Cela ne signifie pas que vous aimiez cela mais vous devez l’accepter. Cependant, c’est vrai, le risque existe. Plus il y a de gens impliqués, plus le risque existe. Particulièrement quand il s’agit d’une coproduction entre les Etats-Unis et la Suède. Quand différents pays sont impliqués, vous recevez de nombreuses notes contradictoires. Il faut se faire confiance et rester aussi fidèle que possible à sa vision originale. Je tenais particulièrement, par exemple, à un certain rythme pour la série. Je voulais qu’elle soit subtile. Cela n’a pas été facile mais je crois que nous y sommes parvenus.

ILTVSW. Vous avez choisi le chemin difficile de la comédie romantique …
Greg Poehler. J’ai toujours secrètement aimé les comédies romantiques. Je les regarde souvent tout au fond dans les avions quand personne ne me voit. Je suis souvent frustré, je parle de cinéma, car elles emploient toujours une formule, on voit tout de suite où elles veulent en venir. Donc, j’ai voulu créer une série qui serait une comédie romantique drôle mais qui permettrait aussi de se sentir concerné par les personnages. Cela m’a toujours guidé dans le processus créatif. Je voulais que la série soit tendre. Je suis vraiment beaucoup plus sensible que Mindy Kaling (rires)!

Titre: Welcome to Sweden (2014- )
Créateur: Greg Poehler
Cast: Greg Poehler, Josephine Bornebusch, Lena Olin, Amy Poehler
Chaînes: TV4 (Sweden)/ NBC (USA)

© 2014 ILTVSW

La semaine prochaine dans ILTVSW …  Oups, pas encore tranché, désolée.

ILTVSW guest star: Greg Poehler

26 Oct

ENGLISH

Greg Poehler, the creator and showrunner of Welcome to Sweden was in Fontainebleau last july invited by the French screenwriters festival Série series. ILTVSW was lucky enough to seat with him and talk comedy, writing, coproduction and romantic comedies.

As the French network Arte is this week airing Lilyhammer, another comedy show telling the story of another American moving to the north of Europe, the timing was perfect to explore the challenges of such an artistic adventure.

 

 

 

ILTVSW. How much does comedy need to come from a personal experience to be great?
Greg Poehler. I don’t know if it needs to be personal to be great. I think you can write a great comedy about something which has nothing to do with your life or your experience. I think it is easier if it is something you know. I do stand up comedy in Sweden and in the US and as a stand up comedian you learn pretty early on that the more stuff you can do that’s genuine and about your own life it’s better received by the audience. They appreciate it more and it turns up to be funnier. Also I think if it’s about you and your own experience, you just care more about it and maybe that makes it better in the long run because you really pay more attention than you would be if it was just a random story.

ILTVSW. The genuine factor is the most important thing in comedy writing?
Greg Poehler. I don’t know if it’s a key to comedy. The show that I wanted to make was a show that felt real. When I watch television in general and comedies especially part of the things that I don’t like if when a comedy sacrifices reality and genuineness for laughs. That loses me. I personally don’t like the « jokes, jokes, jokes all the time » style. When you do genuine and real you do have to pull back on the comedy, it becomes less funny because life is not one joke after another. Hopefully in the long run the viewers connect more with a show like that. In a regular sitcom that has jokes all the time you don’t really develop an emotional attachment to it, you don’t need to watch every episode, you can just miss one. It’s a different type of show and viewing experience.

 

 A lot of times you don’t get to make the show unless you write it

 

ILTVSW. A lot of great comedy TV shows are made by actors-writers, do you think it brings something more?
Greg Poehler. I definitely think that if you are writing for yourself you know what your strengths are and you end up writing lines that you know are funnier for you and written in a way that you would actually say them. It’s difficult sometimes when you are telling somebody else’s jokes to deliver them in a way that sounds genuine. In that aspect I think it’s a huge advantage and benefit to have all the dialogue be something that you yourself stand behind and find to be funny yourself. But if you have a script that’s really well written by really funny people I think that could work just as well. Maybe a little bit less (smile).

ILTVSW. You know your strengths but you also know your weaknesses and maybe you do not want to go there …  
Greg Poehler. I don’t know if you want to go there if you are on camera … The danger might be that you wouldn’t write something that stretches your limits, maybe something you couldn’t do. That’s maybe the only downside to it.

ILTVSW. Do you have an explanation to the fact that there are so many acting-writing people in comedy which is not the case in drama?
Greg Poehler. People who are in comedy in general tend to be writers anyway writing their own material weither it would be stand up or sketchs. It kind of goes hand and hand. Also I think, certainly in my case, a lot of times you don’t get to make the show unless you write it. And you wouldn’t be in it unless you write it. More and more you see people having to write stuff for themselves to be able to be given opportunities. That would be my advice to anyone who is trying to make it in comedy certainly is to write stuff for yourself. Don’t rely on somebody else. It is very rare that someone is going to write the perfect part for you. Also when you write something and you bring it to someone and you also want to act in it, it is tougher for them to say no. You have to be pretty bad for them to say no (laughs).

ILTVSW. Comedy is not an easy genre because people do not share the same humor, how did you deal with that with Welcome to Sweden
Greg Poehler. Our process was that we had Swedish writers in the writers room. Our test was all the jokes or scenes had to be funny for all of us before we would allow it to be sent out of that room. I don’t think you can ever find a joke or a show that works everywhere. There are probably some exception to that rule. At best you are going get 70% people liking it. 20% hating it. And 10% saying: it’s OK. That’s about as good as you can do. We tried to find jokes that worked at least for both Swedish and American in the room and hoped it would translate in every country.

ILTVSW. Killing darlings seems essential to write good comedy, did you on your show?
Greg Poehler. I did. I have very few darlings I would say in the first season. I wanted to first season to end a certain way and nobody else wanted it to end that way. I fought for it for as long as I could and then eventually there was a point where it was just me against twelve people who all said no. Your confidence in yourself and pride can only go so far eventually you have to realize OK if everybody thinks this way maybe they are right. I don’t know, I still think I was right (laughs)! I wanted it to end in more of a cliffhanger way. I didn’t wanted it to be resolved. So that season 2 people would be waiting for it. It’s totally painful. I will always wonder even though I was out voted 12 to 1 if my way would have been better.

 

 

ILTVSW. Is there a possibility that the collaborative process in TV writing sometimes kills the creativity because of some kind of a majority rule?
Greg Poehler. It can be bad. Look at the state of good American TV in the past years. You know 30 Rock was very much Tina’s vision, Louie is the only show there is where a person has total control over. Even Vince Gilligan for Breaking Bad. I think you find a format that if there is one person that’s kind of in charge and has real control over the show often times the end result is much better. As long as that person knows what they are doing and is talented. I have to say as someone who has never done anything before I probably had more control than any person ever like in the history of any show so I can’t complain that I only had 95% control. If you trust the people you are working with and they all say no, you have to take a step back and try to reevaluate and understand why they are saying no. You still hate it but you have to at least accept it. That said, there is totally a risk. The more people that are involved the more risk. Especially when you are talking about coproduction between Sweden and the U.S. With different countries involved you get so many conflicting notes and remarks. Ultimately you have to trust yourself and what you want to do and try to stay true to your vision as much as possible. I had a certain pace that I wanted the show to be. A little understated. Not so over the top. It was tough to stay true to what I wanted but I think it worked out.

ILTVSW. Not so easy the rom coms path …
Greg Poehler. I have always secretly liked romantic comedies. I usually watch them on the back of airplanes when no one else is watching and hope no one sees me but I am often frustrated by them, I am talking movies now, because they are often kind of formulaic, you see where they are going right away. So I wanted to make a TV show that was a romantic comedy that was funny but where you still had characters that you were rooting for. That was always the guide for the show. I wanted it to be sweet. I am obviously much more sensitive than Mindy Kaling (laughs)!

Title: Welcome to Sweden (2014- )
Creator: Greg Poehler
Cast: Greg Poehler, Josephine Bornebusch, Lena Olin, Amy Poehler
Network: TV4 (Sweden)/ NBC (USA)

© 2014 ILTVSW

Next week in ILTVSW …  the Greg Poelher interview in French

%d blogueurs aiment cette page :