Ta #série, toi et nous : Weeds

5 Avr

Parce que c’est l’un des derniers endroits qui nous rassemble. Parce que nous avons plus que jamais besoin d’être ensemble. Et parce que… nous allons passer beaucoup de temps sur le canapé, voici « Ta série, toi et nous ».

Je reçois ici un (e) invité (e) dont j’aime l’écriture, la voix et/ou le regard à partager sa relation avec l’héroïne ou le héros de sa vie. Merci infiniment à Sandra Hegedus d’avoir accepté mon invitation

Sandra Hegedus, fondatrice de Sam Art Project

Qui est le seul personnage qui peut quelque chose pour toi ?
Nancy Botwin de Weeds en mère de famille totalement hallucinante entourée d’enfants, beau-frère, amis un plus dysfonctionnels les uns que les autres. Je pourrais très bien être cette femme sexy, dingo, mais prête à faire n’importe quoi pour tenir la famille.

D’accord elle a changé ta vie mais comment ?
Nancy Botwin elle me dit : « T’es pas la seule a avoir des ados incontrôlables, qui font des choses pas toujours comme tu rêvais, mais c’est les tiens ». Elle me dit : « T’es pas la seule à tout faire pour tenir dans tous les sens, à essayer de pas perdre la face et pas tomber quand tout le monde te regarde et n’attend que ça ! » Elle me dit : « Go girl ! Invente ta façon de faire mais just do it ! »

 

E8363E96-69A1-4E3E-BC8D-E941BDF8A9E6

Et elle pourrait quoi pour la nôtre ?
Nancy Botwin elle vous dit : « Je vous emmerde !!!!! Arrêtez de juger ! Décoincez-vous and be happy ! »

Ta #série, toi et nous : The Office

3 Avr

Parce que c’est l’un des derniers endroits qui nous rassemble. Parce que nous avons plus que jamais besoin d’être ensemble. Et parce que… nous allons passer beaucoup de temps sur le canapé, voici « Ta série, toi et nous ».

Je reçois ici un (e) invité (e) dont j’aime l’écriture, la voix et/ou le regard à partager sa relation avec l’héroïne ou le héros de sa vie. Merci infiniment à Walter Homs d’avoir accepté mon invitation

Walter Homs, artiste culinaire et musicien

Qui est le seul personnage qui peut quelque chose pour toi ?
Michael Scott de « The Office ». C’est le champion de la lourdeur avec un cœur gros comme ça. Il te surprend toujours avec ce moment magique et rare où il trouve les mots justes, où la carapace du lourdaud maladroit se fend et laisse place à un vrai pote, un émotif qui se cache et qui a juste envie de faire rire, qui se couperait un bras pour te le donner et qui lutte de tout son être pour ne jamais dire des choses et qui en fait des caisses pour arracher un sourire. Dedans il y a un peu de mon père, un peu de mes potes, un peu de moi, du mec que j’espère que je suis et de celui que j’ai peur d’avoir été.

D’accord il a changé ta vie mais comment ?
Quand j’ai démarré dans la vie professionnelle, j’étais un peu pareil. J’avais aussi envie qu’on m’aime et qu’on me respecte alors je bossais comme un fou, je disais toujours oui et j’essayais toujours de rendre service. En regardant la série, je me suis très souvent senti dans ses pompes. Des flashbacks sur des moments où j’en ai trop fait ou peut-être pas assez. C’est une expérience un peu douloureuse, mais elle rappelle aussi les moments où tu as réussi, où tu as trouvé les bons mots ou en tous cas ceux qui étaient entendus dans le boulot comme en amitié et en amour. Je pense qu’il y a un truc très fort et juste chez Michael, c’est qu’il continue de se donner et de donner aux autres sans attente de réciprocité.

 

04EC9690-CD60-4DE8-95D8-A05F16C7BD14

Et il pourrait quoi pour la nôtre ?
Vouloir plaire est une quête très humaine. Michael Scott rappelle que c’est pas facile, pas toujours beau mais que quand tu réussi, c’est plutôt magique ! Il est une vitrine sur la beauté des hommes qui ne sont pas lisses, celle des imparfaits, des vrais gentils maladroits qui ont de plus en plus de mal à exister.

Ta #série, toi et nous : Borgen

2 Avr

Parce que c’est l’un des derniers endroits qui nous rassemble. Parce que nous avons plus que jamais besoin d’être ensemble. Et parce que… nous allons passer beaucoup de temps sur le canapé, voici « Ta série, toi et nous ».

Je reçois ici un (e) invité (e) dont j’aime l’écriture, la voix et/ou le regard à partager sa relation avec l’héroïne ou le héros de sa vie. Merci infiniment à Nicolas Watrin d’avoir accepté mon invitation

Nicolas Watrin, exhausteur de talents éditoriaux

Qui est le seul personnage qui peut quelque chose pour toi ?
Birgitte Nyborg, alias la géniale PM de Borgen ! Elle a tout traversé, de l’échec au sommet, de la solitude du canapé larmoyante à l’ivresse des coulisses de l’Etat danois, toujours en équilibre entre deux mondes, pro et perso. Sans être naïf mais en assumant mon côté romantique, j’aime cette héroïne car elle a la force d’imposer ses convictions, sait aussi fléchir et reconnaître ses erreurs quand sa vie personnelle tangue mais également imposer ses idées, convaincre et rassembler, en tout cas elle se bat toujours. Y compris quand il lui arrive (souvent) le pire !

D’accord elle a changé ta vie mais comment ?
Contrairement à beaucoup, j’ai découvert Birgitte et Borgen récemment, mais ça a été tout de suite le coup de foudre entre nous. Birgitte est arrivée à un moment idéal, elle m’a aidé à oublier de nombreuses tensions et à traverser une période complexe et parfois difficile. C’est fou comme la fiction, quand tu rentres vraiment dans l’intrigue, qu’elle soit en livre ou en série, peut te sauver. Te faire faire un pas de côté pour mieux te retrouver ensuite. C’est assez universel comme sensation, mais c’est pour ça aussi que je fais ce métier avec bonheur, pour diffuser le plus largement ce moment de grâce où tu te sens en fusion avec un contenu, cette force qui te fait comprendre ensuite que tu ne seras plus jamais seul grâce aux livres (et un peu aux séries ok ok, mais avec modération 😉).

 

2CA32F3C-5A7C-43AE-BA16-8BB4D23F6C50

Et elle pourrait quoi pour la nôtre ?
Birgitte a risqué sa vie pour sauver des otages, travaillé à un giga plan de prévention contre les catastrophes climatiques, lutté contre de graves injustices dans son pays, elle a aussi réconcilié danois et Islandais, surmonté un divorce, accompagné le développement difficile de deux enfants, franchement en chef d’Etat comme en mère de famille, elle assure. Alors vous imaginez ce qu’elle ferait avec ce Covid 19 si elle était encore là ? Votons pour le retour de Birgitte Nyborg ! Bon sinon avant de sombrer dans un apéro virtuel avec Sue Ellen, on pourrait aussi organiser une conf call avec Alexis Colby, Carrie Bradshaw, Olivia Pope, Liza Miller ou encore Diane Lockart. Autant d’héroïnes qui pourraient avoir des solutions ! Moralité : en ces temps confinés, vive les séries (et surtout vive les livres) !

Ta #série, toi et nous : Friends

31 Mar

Parce que c’est l’un des derniers endroits qui nous rassemble. Parce que nous avons plus que jamais besoin d’être ensemble. Et parce que… nous allons passer beaucoup de temps sur le canapé, voici « Ta série, toi et nous ».

Je reçois ici un (e) invité (e) dont j’aime l’écriture, la voix et/ou le regard à partager sa relation avec l’héroïne ou le héros de sa vie. Merci infiniment à Baya Kasmi d’avoir accepté mon invitation

Baya Kasmi, scénariste, réalisatrice et comédienne

Qui est le seul personnage qui peut quelque chose pour toi ?
Joey de la série Friends. Voilà un type du présent, un naïf, un sincère. Au début de la série c’est l’idiot. Mais un idiot qui est de plain-pied dans la vie. Il est beau, il est généreux avec ses amis, il a des qualités intuitives extraordinaires, il sait ce qui manque aux autres en les regardant, un baiser avec la langue, un compliment, une partie de baby… Alors il leur donne ça et il mange des chips.
Il n’a aucune intellectualisation des choses. Il n’analyse rien, il a autant de suite dans les idées qu’un poisson rouge. Il oublie ses soucis dès lors qu’il peut manger, regarder un porno ou une belle fille qui court sur la plage dans « Alerte à Malibu ». Il a des principes complètement cons, il est possessif, macho, mais dans sa vie à lui, il agit mieux que ses principes. Du coup, il n’a pas de leçon à donner aux autres. Quand je pense à « Friends » je me dis qu’ils étaient vâchement bien armés pour le confinement, ensemble sur le même palier… Et quand je pense à Joey, je suis toujours réjouie, parce qu’il nous indique l’enfant qui est en nous, et en ce moment ça peut aider. Les enfants qui sont aimés, ils vont bien se sortir de tout ça, qu’est-ce qu’on peut rêver de mieux que de passer son temps à la maison avec sa famille si elle est aimante ? (Si elle l’est pas, là, c’est compliqué….)
Et puis chez Joey, il y a l’amour de la vie et du présent qui le rendent quasiment invincible au confinement, à l’angoisse, aux grands tourments. Une pizza, un rêve érotique… Une bonne série. Voilà ce qu’on peut tous faire pour se sentir mieux, tous sauf ceux qui sont dehors, sans maison ou à l’hôpital. Joey, s’il ne faisait pas partie de ces gens malchanceux qui attendent de l’aide, il n’aurait même pas remarqué le confinement, il serait au top. RAS… Une sieste… Un autre sandwich… Un bisou… Une branlette…

D’accord il a changé ta vie mais comment ?
Il a accompagné ma vie de jeune fille, et puis j’ai tout revu récemment avec mes enfants. Ce qu’il a changé, je ne sais pas, je sais qu’en tant que fille anxieuse, blessée à certains endroits, je n’aime rien mieux que cette simplicité là. Et cette idée de l’oubli par le sommeil, la bouffe, une blague idiote… Un bon moment sous la couette, pas s’appesantir, oublier… Je me suis rendu compte que c’était ma planche de salut. Oublier un truc qui m’angoisse… Et me le rappeler soudain, « mais merde, je suis folle ou quoi comment j’ai pu oublier ? »… M’endormir alors que ça va mal… « Mais comment j’ai pu m’endormir? » je sais pas, mais qu’est-ce que c’est bon cette fuite… Une fois que ça devient naturel, c’est le remède à tout. La crédulité de Joey aussi me plait. On lui dit un truc abracadabrant, pourvu que ce soit quelqu’un qui l’aime qui le balade, ça lui va… les mauvaises intentions coulent sur lui comme l’eau de la douche.

 

7EF9042E-8795-4652-AAE6-D49B3F596872

Et il pourrait quoi pour la nôtre ?
La même chose peut-être, je ne sais pas, on est pas tous fait pareil, c’est ça qu’est chouette. Redevenir un enfant à qui il ne serait pas encore arrivé trop de trucs merdiques… Essayer de se remettre dans cet état, c’est pas mal. Et aussi peut-être tenter deux trois de ses théories. Je me suis toujours demandé si on pouvait vraiment jouer une tragédie où on est censé pleurer à chaudes larmes avec le stratagème que Joey enseignait à ses élèves. Une main dans la poche, munie d’une pince à épiler après qu’on ait fait un trou dans son slip. On joue, on s’arrache les poils du pubis, et il paraît qu’on pleure naturellement. Toujours une histoire de présent et d’enfant..

Ta #série, toi et nous : AJ and the queen

30 Mar

Parce que c’est l’un des derniers endroits qui nous rassemble. Parce que nous avons plus que jamais besoin d’être ensemble. Et parce que… nous allons passer beaucoup de temps sur le canapé, voici « Ta série, toi et nous ».

Je reçois ici un (e) invité (e) dont j’aime l’écriture, la voix et/ou le regard à partager sa relation avec l’héroïne ou le héros de sa vie. Merci infiniment à Antonin Camu d’avoir accepté mon invitation

Antonin Camu, libraire

Qui est le seul personnage qui peut quelque chose pour toi ?
Le seul personnage qui peut actuellement quelque chose pour moi est RuPaul. Il est une véritable diva. Ni homme ni femme. Mi-homme mi-femme. Un des rares hommes à être aussi distingué, élégant et raffiné, en équilibre sur des talons de 15cm minimum. À côté, Miss Univers passe pour un canard boiteux ou une copie de tata Simone après avoir torpillé la marmite de punch. Alors qu’il performe sur des playbacks (lipsync) endiablés, il est incontestablement la voix de tout une communauté et bien plus encore.

D’accord il a changé ta vie mais comment ?
Ok, il a un show tv qui porte son nom, des millions d’abonnés sur les réseaux, beaucoup d’argent et est un exemple pour beaucoup de personnes. Mais on ne devient pas une star du jour au lendemain et encore moins une star du drag. Il ne fait aucun doute qu’il a dû en baver et que toutes ses couches de maquillage cachent probablement de nombreuses blessures, des échecs et des drames. Pourtant, il est là, assure le show et me réconforte dans l’idée qu’il y a toujours de l’espoir.

 

B61ECB43-552B-4AC0-A209-2ACFE510CD85

Et il pourrait quoi pour la nôtre ?
Quelqu’un se pose encore la question ? Dans « AJ & the queen », mon personnage préféré vous donnera une leçon d’humilité, de combativité, de force et d’amour. Dans « RuPaul’s drag race », il vous fera rire comme jamais, entouré, chaque saison, de nouvelles queens. Il vous apprendra l’autodérision et à vous méfier des apparences, à apprendre à lire sous les masques… Dans le contexte actuel morose, il vous apportera de la lueur, de l’énergie et des éclats de rire. Il vous offrira tout simplement de la vie, et ce n’est jamais négligeable.

%d blogueurs aiment cette page :