Tag Archives: Eric Benzekri

ILTVSW summer break 2016 !

3 Juil

FRA/ENGLISH

 

IMG_0706

Chers sériephiles,

C’est la pause d’été pour I love TV so what ? Le blog sera de retour le dimanche 18 septembre avec ses BFFF et des invités… Je suis très curieuse de savoir si, comme moi, vous avez craqué pour Roadies, Catastrophe, Le Bureau Des Légendes (saison 2), The Five, Togetherness.

Ou aimé les mêmes personnages …

Grace… BFFF Weekly 67 : The classic move

Alicia… BFFF Weekly 66 : Gone with the wine

Philippe… BFFF Weekly 65 : IRL, the French way

Matt… BFFF Weekly 64 : It had to be you

Jordan… BFFF Weekly 62 : Barbie, Ken, you and us

Andrea… BFFF Weekly 61 : When Ari met Andy

Cookie… BFFF Weekly 60 : Cookie only diet

Dan… BFFF Weekly 59 : Tinder is so 2014

 

Bel été à tous !

 

Dear series addicts,

It’s summer blog break for I love TV so what ? The blog will be back Sunday September 18th with its BFFF and guests… Meanwhile, I would  be happy to know if you shared my crush for Roadies, Catastrophe, Le Bureau Des Légendes (saison 2), The Five, Togetherness.

Or loved the same characters…

Grace… BFFF Weekly 67 : The classic move

Alicia… BFFF Weekly 66 : Gone with the wine

Philippe… BFFF Weekly 65 : IRL, the French way

Matt… BFFF Weekly 64 : It had to be you

Jordan… BFFF Weekly 62 : Barbie, Ken, you and us

Andrea… BFFF Weekly 61 : When Ari met Andy

Cookie… BFFF Weekly 60 : Cookie only diet

Dan… BFFF Weekly 59 : Tinder is so 2014

 

Have a great summer !

BFFF Weekly 65 : IRL, the French way

7 Fév

FRA/ENGLISH

Monsieur le député

L’une des joies que me procure I love TV so what ? est de pouvoir socialiser avec des types qui s’appellent Landry, Ari ou Tim. Un truc qui, statistiquement, a peu de chance de survenir en France. C’est la raison pour laquelle, je n’aurais jamais imaginé qu’un jour j’écrirais à quelqu’un portant le nom de Philippe Rickwaert. Pour supporter le choc, permettez-moi de vous appeler Phil. Et de vous informer, Phil de la série Baron Noir que vous êtes l’un de mes BFFFs (Personnages préférés pour toute la vie à qui j’écris souvent).

Là, je le sens, Phil, vous flippez un peu en pensant : « mais qu’est-ce qu’elle me veut cette folle dingue ? » Tout d’abord, mon devoir est de vous prévenir, c’est ce qui arrive quand on est au générique d’une bonne série. Il faut gérer ses fans. C’est sûrement moins facile que de duper ses électeurs en bouffant du pâté à Rungis à 4h30 du mat’. Mais, c’est là que réside précisément toute la beauté de la TV, les personnages deviennent des gens pour de vrai. En mieux ou en pire. Evidemment.

Maintenant, je le sens, vous flippez carrément en pensant : « mais de quoi parle-t-elle cette folle dingue ? » Impossible de vous en vouloir, Phil. Qui voudrait passer sa soirée à regarder un député mettre les mains dans le cambouis pour éviter qu’éclate un scandale politique et financier d’ampleur nationale ? Même s’il sacrifie au passage ses convictions, ses amis (en même temps, ils n’avaient qu’à réfléchir avant) et fait à peu près l’inverse de ce qu’il avait promis pour se faire élire. Sans voler sexy à bord d’Air Force One, ni bénéficier de l’effet glamour Maison Blanche… Tout cela fait de toute manière l’objet d’un résumé d’1’30 chaque soir au JT.

Ouais, Phil, je comprends vos arguments. Entendez les miens. Nous, le peuple, n’avons jamais l’opportunité d’observer un combat pour la survie politique d’aussi près. Victimes, sans doute un peu consentantes, des spin doctors. Nous n’avons pas accès à ce genre de vérité. Dommage. Car laissez-moi vous dire combien c’est fascinant et pas uniquement du point de vue défendu par Machiavel. Mais à échelle d’homme, aussi. En observateurs privilégiés de votre lente chute et de l’absolue inconscience qui est la vôtre du monde pour de vrai. Celui où les mauvaises décisions ont des conséquences déplaisantes. Pas rigolo pour vous. Mais extrêmement divertissant pour nous. Vraiment.

La semaine prochaine dans ILTVSW… Oups, pas encore tranché, désolée.

 

KM

Kad Merad (Philippe Rickwaert)

 

Titre/Title : Baron Noir (2016)
Créateurs : Eric Benzekri, Jean-Baptiste Delafon
Cast: Anna Mouglalis, Niels Arestrup, Kad Merad
Maths : 1 saison/season
Chaîne/Network : Canal Plus

Mister congressman

One of the joy of this I love TV so what ? thing is the opportunity it gives me to socialize with guys named Landry, Ari or Tim. Something that could not happen in France. Statistically. What I would never have imagined is that one day I would write to a guy named Philippe Rickwaert. To deal with the shock, please allow me to call you Phil. Phil from the show Baron Noir you are my latest BFFF (Best Fiction Friend Forever). 

What the fuck is this weirdo talking about ? That’s what you are probably thinking, Phil. First of all, it is my duty to warn you, when you are in a good show, you have to deal with crazy fans like me. Because that’s the beauty of TV, we actually think you, characters, are people for real. 

What the fuck is she talking about ? That’s what you are probably still thinking. I can’t blame you, Phil. Who would like to spend his evening watching a congressman dirt dealing to prevent a national political & financial scandal from happening ? Even though he needs to sacrifice his beliefs, his friends (who were stupid enough to engage in this relationship, yes) & does pretty much the opposite of what he has promised to do to get elected. And, last but not least, is not flying sexy in Air Force One. Without the White House glamour, why even bother… Just watch the French news. You get that for free. 

Yes, Phil, I get your point. Try to get mine. We the people never get the chance to observe from this close a political struggle for survival. We are spin docs victims and it is partly our fault. We have no access to that truth, sadly. Because, let me tell you that it is fascinating Machiavelli’s kind, of course, but not only. The best part of spending time with you is to watch you fall from the top of the world not being aware of where you are heading. That would be real life. A place where bad choices have unpleasant consequences. Not fun for you. But highly entertaining for us. Really.

Next week in ILTVSW… Oops, not decided yet, sorry.

 

In the mood for mood #1

31 Jan

FRA/ENGLISH

Cher lecteur,

Toi, oui, toi de l’autre côté de l’écran. Je sais ce que tu penses. Et tus as raison. Je suis nulle en référencement. Exactement comme si je voulais m’assurer que mes êtres aimés les plus chers ne soient jamais en mesure de découvrir des « trucs » sur moi. Et, avec le titre de ma dernière rubrique, oui, je me sens en sécurité. Ils ne se rendront jamais compte que j’ai passé mon dimanche matin à t’écrire en prétendant que je travaillais… Commençons donc ce In the mood for mood.

Les dictons sont très pratiques pour un critique TV qui n’a juste aucune envie de s’étendre sur un sujet. Il nous suffit de fermer les yeux, comme un vieux sage de 107 ans et de murmurer : « Ouais, enfin, bon, quoi, rien de nouveau sous le soleil ». Le gars en face de nous n’y comprendra pas grand chose. Mais comme nous sommes des critiques (cad des humains payés pour regarder la télé avec du vrai argent et donc secrètement haïs par leur BFF qui veut lui aussi faire ce soi-disant boulot et donc culpabilise et donc dépense son vrai argent chaque semaine sur le divan d’un psy pour surmonter tout ça) le gars en face de nous fera comme s’il comprenait. Et murmurera ensuite tête de biiip derrière notre dos.

Les dictons peuvent aussi être exacts. En France, par exemple, on dit : après la pluie vient le beau temps. En d’autres termes, moins poétiques, qu’une situation merdique ne peut pas être éternelle. Une affirmation susceptible de provoquer de violentes réactions chez quelqu’un qui exerce ma profession. Car, il arrive, de temps en temps, que nous méritions le qualificatif de forever shit watchers. Ce qui est moins glamour. Mais bien meilleur pour notre vie sociale.

Alors, pardonnez-moi, les amis. 2016 a à peine débuté et il fait déjà un soleil magnifique. A tel point qu’il m’a fallu d’urgence créer cette nouvelle rubrique pour exprimer combien le boulot est excitant. Jusqu’à dimanche, je vais passer un temps fou à penser à Corneille. Car, aussi dingue que cela puisse paraître, je vais devoir choisir entre deux séries françaises le week-end prochain. Chacune d’entre elles méritant son post sur ILTVSW pour des raisons différentes.

La première Baron Noir, est la dernière création de Canal Plus. La première série politique française un peu sérieuse à mes yeux. Une immersion dans le combat d’un député pour revenir du milieu de nulle part électoral où une affaire financière l’a relégué. Vu d’Angleterre, cela peut n’avoir rien de nouveau mais de France, c’est follement excitant à la Borgen. Plus exactement comme si Borgen était sous l’influence de Dark Vador. Un paradis pour critique TV.

La seconde Trepalium, et son pitch audacieux, est née sur Arte. 80 % de chômeurs vivent derrière un mur dans la pauvreté totale et de l’autre côté, 20 % d’actifs s’accrochent à leur boulot à tout prix. Hantés par l’idée d’être relégués dans le camp des zonards. Avec sa réalisation très stylisée, c’était sans doute la série la plus attendue de la saison télé française. Si les trois premiers épisodes sont effectivement très intrigants, les trois derniers échouent à tenir la promesse. Mais l’ensemble donne tant à écrire et à questionner, que là aussi c’est le paradis.

Rendez-vous la semaine prochaine sur ILTVSW, j’aurai tranché ; )

Baron Noir © Canal Plus

Dear reader,

Yes, you behind the screen, I know what you think. And you are right. I suck at SEO. Just as if I wanted to make sure that my closest loved ones would never be able to discover « stuff » about me. And with my latest column title, yes, I feel safe. They will never find out that I spent my Sunday morning with you pretending I was working… Anyway. So let’s start that in the mood for new thing.

Sayings are not only very convenient, you know, when you just don’t feel like doing the talking. Especially for TV critics. We can just close our eyes, wisely, like if we were 107 years old and say : « Yeah, same old same old. » The guy in front of us will not understand. But because we are critics (aka humans paid to watch TV with real money secretly hated by their BFF who want the so-called job and feel guilty about it and spend their real money each week on a shrink sofa trying to get over it) he will pretend he does and than whisper dickhead in our back.

Sayings are also sometimes true. In France, for example, we say that after the rain comes the sun. In others words that shit can’t be forever. A statement that can cause violent reactions from people like me. Because from time to time what we want to answer is that the truth is that we deserve to be called forever shit watchers. Which is less glamorous. But better for our social life.

Forgive me my friends. 2016 has just begun and it’s totally sunny. So sunny that I needed to create In the mood for mood to express how much the job was exciting. Next week is going to be very much about Corneille. Believe it or not I will have to choose between to French series. Both of them deserving its own post.

The first one is Baron Noir Canal Plus latest creation. A political series. A production that I consider to be the first serious French political TV show. The story of the fight of a congressman to comeback from the nowhere political land he is because of a financial case. View from Britain yes it seems same old same old but on French TV it is crazily exciting Borgen like. Except it is Dark Vadory Borgen like. Not perfect very interesting to watch and tons of things to analyze and write about. On French TV scale, a TV critic paradise.

The second one is Trepalium on Arte. And its audacious pitch. 80 % of the unemployed are living behind a wall in total poverty and on the other side 20 % of the guys who do have a job, try their best to keep it and to stay away from the losers who didn’t make it. Highly stylized the show was probably the most exciting promise of the whole French TV season. If the first three episodes are very intriguing the last three fail to keep the promise. But still there is so much to write about and to question that on French TV scale, it is a TV critic heaven.

See you next week in ILTVSW… I will have made up my mind ; )

%d blogueurs aiment cette page :