Tag Archives: Ari Gold

ILTVSW Christmas break 2015 !

20 Déc

FRA/ENGLISH

 

Grey’s Anatomy © ABC

 

Chers sériephiles,

C’est la pause de Noël pour I love TV so what ? Le blog sera de retour le dimanche 24 janvier. En attendant, je suis très curieuse de savoir si, comme moi, vous avez craqué pour 1992, The Grinder & Master of None.

Ou aimé les mêmes personnages…

BFFF Weekly 62 : Jordan… Barbie, Ken, you & us

BFFF Weekly 61 : Andrea… When Ari met Andy

BFFF Weekly 60 : Cookie… Cookie only diet

BFFF Weekly 59 : Dan… Tinder is so 2014

Et, enfin, je ne résiste pas au plaisir de réinviter deux grands auteurs Hagai Levi & Danny Strong

Joyeuses fêtes !

***

 

Dear series addicts,

It’s winter blog break for I love TV so what ? The blog will be back Sunday January 24th. Meanwhile, I would  be happy to know if you shared my crush for 1992, The Grinder & Master of None.

Or loved the same characters…

BFFF Weekly 62 : Jordan… Barbie, Ken, you & us

BFFF Weekly 61 : Andrea… When Ari met Andy

BFFF Weekly 60 : Cookie… Cookie only diet

BFFF Weekly 59 : Dan… Tinder is so 2014

Finally, I can’t resist the pleasure to share again my interviews with great creators Hagai Levi & Danny Strong.

Happy Holidays !

BFFF Weekly 61 : When Ari met Andy

25 Oct

FRA/ENGLISH

Ari, Ari ? AAAAAAAAARI !!!!!!!!

OMG, respirez un bon coup. Prenez un verre de Chianti. Faites des longueurs dans la piscine. Admirez le golfe de Naples. Ne vous laissez pas abattre ! Mais, s’il vous plaît n’ouvrez pas la bouche avant d’avoir terminé ma lettre. Je sais que vous vous ennuyez à mourir depuis que vous avez accepté de passer de longues vacances avec votre femme sur la Côte amalfitaine. Mais, croyez-moi, ces mots que je vous adresse aujourd’hui ne sont pas faciles à assumer pour moi non plus. Depuis près de trois ans, j’écris à mes BFFF (Personnages préférés pour toute la vie) et… boum, voilà que débarque une Française dans mon monde idéal. Et elle est agent. Et son prénom commence par un A. Oh Ari, pardon, c’est plus fort que moi. Andrea de la série Dix pour cent est devenue ma BFFF.

Vous êtes un bon gars. Votre visage est tout rouge et cela n’a rien à voir avec le soleil. Je vois bien que vous faites tout votre possible pour ne pas exploser et hurler : «  Qui est donc ce biiiiip de personnage français et quel est le biiiiiiip de problème avec toi aujourd’hui ? » Rien, Ari. Andrea est simplement le genre de fille avec qui on ne veut pas aller boire un coup mais qu’on rêve d’espionner parce qu’on est sûr de bien rigoler. Comme toi, elle est folle. Folle au point de vivre pour travailler et non travailler pour vivre. Elle préférait mourir plutôt que d’arrêter d’hurler au téléphone pour obtenir le bon rôle pour ses acteurs.

Elle est une apprentie vous, Ari. Sans vos problèmes de famille car elle n’en est pas encore à ce stade de sa vie. Quand votre rythme cardiaque sera revenu à la normale, vous pourrez vouloir laisser surgir ce brave type en vous et passer un coup de fil à Andrea. Sa vie privée est une cata. Et je devine qu’il fût un temps aussi où la polygamie était votre quotidien. Elle n’y peut rien si elle a dû mal à choisir. Du coup, elle paye le prix fort et aurait bien besoin de conseils pour reprendre la maîtrise de son existence. Oui, Ari, je vous demande d’être l’agent d’un agent. L’agent de ma toute première BFFF française.

Avis à mes lecteurs et à un grand spécialiste d’AG @serieseater, cette lettre, c’est de la frime. Je suis un être humain raisonnablement courageux mais pas au point de m’approcher d’un grizzly sous amphétamines. Donc, même si je pense chacun des mots que j’ai écrit,  je ne suis pas assez folle pour oser l’envoyer à Ari Gold…

La  semaine prochaine sur ILTVSW… Oups, pas encore tranché, désolée.

 

Camille Cottin (Andrea)

Jeremy Piven (Ari)

       

 

 

 

Titre/Title : Dix pour cent
Créatrice/creator : Fanny Herrero
Cast : Camille Cottin (Andrea)
Maths : 6 épisodes
Chaîne/Network : France 2

Ari, Ari ? AAAAAAAAARI !!!!!!!!

OMG, take a deep breath. Have a glass of Chianti. Go for a long swim in the pool. Admire the Naples Gulf. Do something ! But, please, do not open your mouth before you have finished to read my letter. I know, it is a lot to ask since you are bored to death on long vacations with your wife on the Amalfi coast. Believe me, Ari, this today letter is a lot to take for me too. I have been writing to my BFFF (Best Fiction Friends Forever) for nearly three years and… boom, just like that, a newbie French character enters into my world. And she is an agent. And her name starts with an A. Oh Ari, I can’t help it, sorry. Andrea from the new French show Dix pour cent is my latest BFF.

You are a good guy, Ari. Your face is red and it has nothing to do with the sun. But I can tell, you are doing your best not to explode and yell : « Who the fuck is this French character and what the fuck is wrong with you ? ». Nothing Ari. Andrea is just the kind of girl that you do not wanna hang out with but wanna follow discreetly. Because it is a lot of fun. See, just like you, she is crazy. Crazy as in living her life like her job was everything and as if she would prefer to die than to stop yelling into the phone to get the right movie for her actors.

She is a wannabe you. Except some of your troubles she is not going to have because she is not the family kind of girl. At least not yet. When your heart rhythm will be back to normal, you might want to wake up your inner nice man and give her a call. Because her private life is a mess. And I guess that in your thirties you had that polygamy type of issues too. She wants it all. And recently had to pay a heavy price. She might need some advice to make things right. Yes, Ari, what I am asking you is to become the agent of an agent. The agent of my first ever French Best Fiction Friend Forever.

To my readers, and a great AG specialist @serieseater do not panic, this letter was just my last night dream. I am a reasonably brave person but we do not want to come to close to, say, a grizzly under amphetamines, right ? So even though I believe in every word I have written, I am not crazy enough to send this letter to Ari Gold…

Next week in ILTVSW… Oops, not decided yet, sorry.

ILTVSW pilot crush : Ballers

14 Juin

FRA/ENGLISH

Le destin est un truc puissant. Depuis Eschyle, nous savons qu’il est inutile d’essayer de le contrarier. Ce qui est écrit est écrit. Fin de l’histoire. Ce soir, c’est une excellente nouvelle. Qui aurait pu prédire qu’un jour, un beau jour, deux de mes BFFF/Personnages préférés pour toute la vie les plus chers, pour qui j’ai une immense admiration et, oui, je l’avoue une égale affection, seraient réunis comme pour me satisfaire ? Vous savez comme nous sommes, nous les femmes, toujours convaincues que les hommes n’agissent qu’en fonction de nous, même si… c’est vrai mais qu’ils n’en sont simplement pas conscients au sens freudien du terme.

Donc HBO lance Ballers dimanche prochain. Ari Gold d’Entourage ne se contente donc pas de revenir en petite forme au cinéma, son esprit a réussi à s’échapper et venir hanter un stade de football à Miami. Arène dans laquelle, il est tombé sur qui ? Un autre personnage inoubliable Mr T aka coach Taylor aka Eric Taylor aka le meilleur homme bon de l’univers, de la série Friday Night Lights. Dwayne Johnson qui interprète Spencer Strasmore, ex joueur star tentant de devenir un manager à succès, fait un lien délicieux entre ces deux mondes. Homme de pouvoir qui essaye de devenir un homme tout court.

Ballers offre la vibe d’Entourage et sa comédie subversive. Les footballeurs comme les acteurs vivent dans un monde irréel tant qu’ils sont au sommet et leur atterrissage peut prendre la forme d’un cauchemar. Le show s’engouffre dans ce too much et ne se prive pas du burlesque. Mais peut-être car Peter Berg est à la réalisation, il y a de la tendresse dans la caméra qui rappelle qu’il est toujours possible pour un homme de devenir meilleur. Ou, au moins, d’être traversé par les notions de bien et de mal. « Les légendes ne prennent pas leurs retraites, elles se réinventent » dit l’affiche de la série. Un défi qui nous concerne finalement tous un jour ou l’autre. C’est peut-être la raison pour laquelle, Ballers est une promesse si tentante …

La semaine prochaine sur ILTVSW … Oups, pas encore tranché, désolée.

© HBO

TItre/Title : Ballers
Créateur/Creator : Steve Levinson
Cast : Dwayne Johnson, Omar Benson Miller, John David Washington, Rob Corddry, Troy Garity
Maths : 1 saison/season
Chaîne/Network : HBO/ OCS (France)

Destiny is powerful stuff. Since Aeschylus, we know that there is not point trying to do anything about it. Things that are meant to be are meant to be. End of the story. Tonight it’s great news, guys. What were the odds that one day, a beautiful day, two of my dearest BFFF/Best Fiction Friends Forever for who I have a tremendous admiration, and yes, an equal affection, would be united just as if it was made to please me. You know how we are, we women, always assuming that men always do everything just because of us even though it is… 100% true but they just aren’t aware of it in the freudian definition.

So HBO launching Ballers next sunday is a miracle. Ari Gold, from Entourage, is not only coming back poorly in theaters, his spirit has managed to escape and to haunt a football stadium in Miami where, guess what, he meets another unforgettable character Mr T aka coach Taylor aka Eric Taylor aka the best good man ever from Friday Night Lights. Dwayne Johnson playing Spencer Strasmore, an ex star player trying to become a successful manager, is the link between the two worlds. An ex powerful man trying to become a man.

Ballers offers the Entourage vibe and its subversive comedy. Football players are like actors, they live unreal lives as long as things works for them and when they stop, the going back trip to reality can be a nightmare. The show digs in the over the top situations this big guys are facing and burlesque is implied. But maybe because Peter Berg is in charge of the filming there is also a feeling of tenderness and very much a sense of the possibility for a man to become better. Or at least for a man to question himself about right and wrong. « Legends don’t retire, they reinvent » says the show poster. At some point, it is something that we all have to deal with. Maybe it is also the reason why that ride is such a great promise for us.

Next week on ILTVSW … Oops, not decided yet, sorry.

%d blogueurs aiment cette page :