Archive |

Ta #série, toi et nous : Parks and Recreation

19 Avr

Parce que c’est l’un des derniers endroits qui nous rassemble. Parce que nous avons plus que jamais besoin d’être ensemble. Et parce que… nous allons passer beaucoup de temps sur le canapé, voici « Ta série, toi et nous ».

Je reçois ici un (e) invité (e) dont j’aime l’écriture, la voix et/ou le regard à partager sa relation avec l’héroïne ou le héros de sa vie. Merci infiniment à Renan Cros d’avoir accepté mon invitation

Renan Cros, professeur d’histoire du cinéma et spécialiste de la comédie

Qui est le seul personnage qui peut quelque chose pour toi ?
J’aurais dû mal à dire un seul personnage. Je dirais plutôt un groupe de personnages. Ce que j’aime dans les séries c’est la façon dont les gens apprennent à vivre entre eux. C’est pour ça que j’aime autant les sitcoms, autant la comédie. C’est le genre qui raconte le mieux ce que c’est que de vivre avec les autres. Evidemment, il y a eu « Friends » – pour moi la série la plus consolatoire parce qu’elle imagine une vie d’adultes totalement libre, dénuée de contraintes sociales. Mais de manière plus réaliste, j’ai un amour fou pour Leslie Knope et la bande de « Parks and Recreation ».
.

D’accord elle a changé ta vie mais comment ?
Je ne sais pas si Leslie Knope a changé ma vie mais elle m’a prouvé qu’on peut faire rire, faire de la grande série, de la grande comédie avec juste des sentiments positifs. C’est l’histoire d’un personnage qui veut que tout se passe bien, un personnage optimiste, aimant… Autant dire pas vraiment un personnage de comédie, au départ. Mais la série fait de son énergie, de sa façon de voir le monde toujours par le haut une rage souriante aussi hilarante que contagieuse. C’est beau un personnage qui se demande juste, constamment, comment devenir meilleur, comment être quelqu’un de bien et qui transmet ça aux autres.

 

9764A134-69C5-438B-A899-4C0245D4FD33

Et elle pourrait quoi pour la nôtre ?
Je crois que Leslie Knope et la bande de « Parks and Recreation » sont un remède au cynisme. Au fond, la série et ce personnage nous disent que c’est facile de ne pas croire, c’est facile de tout dénigrer, de tout mettre à distance. Mais la vraie force, la vraie beauté des choses c’est d’y croire malgré tout. C’est vraiment une grande série morale pour ça. La façon dont ce personnage surmonte l’absurdité du monde par sa bienveillance folle, sa façon de croire et de compter sur les autres, de les aimer comme tels, sa façon de douter aussi parfois d’elle, ça vaut pour moi de grandes leçons de philosophie.

%d blogueurs aiment cette page :